Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Argent

Les impôts vont rembourser plusieurs millions de Français, vous en faites peut-être partie

Publié par Gabrielle Nourry le 17 Mai 2024 à 12:36
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo
impots
La suite après cette publicité

La saison de la déclaration d’impôts est officiellement ouverte. Vous avez jusqu’au 23 mai, 30 mai ou 6 juin, selon votre lieu d’habitation, pour faire votre déclaration de revenus en ligne. Un remboursement de plusieurs milliers d’euros de la part des impôts va avoir lieu pour plusieurs millions de Français et vous faites peut-être partie des heureux bénéficiaires.

Image illustration arnaque des impôts 2024 Impôts 2024 : Attention à cette nouvelle arnaque Impôts 2024 : Attention à cette nouvelle arnaque

Plus que quelques jours pour remplir votre déclaration de ressources

La suite après cette publicité

Les dates limites selon votre lieu de résidence

Ne soyez pas en retard pour remplir votre déclaration de revenues. Le temps presse si vous résidez en zone 1, les départements 01 (Ain) à 19 (Corrèze). Les contribuables qui n’ont pas encore validé leur formulaire sur le site des impôts sont invités à se rendre dans leur espace particulier avant le jeudi 23 mai à 23 h 59.

Image illustration arnaque des impôts 2024

Vigilance pour ceux qui remplissent un formulaire papier puisque la date butoir est encore plus proche. Vous devez faire votre déclaration avant le mardi 21 mai à minuit. S’il ne reste plus que quelques jours pour la première zone, quid des autres départements ?

La suite après cette publicité

Si vous habitez en zone 2, les départements 20 (Corse) à 54 (Meurthe-et-Moselle) ou en zone 3, les départements 55 (Meuse) à 976 (Mayotte), vous disposez d’un délai supplémentaire. Pour la zone 2, la date limite est le jeudi 30 mai tandis que pour la zone 3, il s’agit du jeudi 6 juin.

La suite après cette publicité

Que risquez-vous en cas de retard ?

En cas de retard sur l’envoi de votre déclaration, vous risquez gros puisque vous vous exposez à une amende équivalente à 10% du montant initial de votre impôt à payer. Et l’amende peut être bien plus élevée en cas de retard aggravé. En effet, au-delà de 30 jours, suivant la mise en demeure envoyée par l’administration, le pourcentage de l’amende peut monter jusqu’à 40%.

En plus de l’amende, un retard entraîne le paiement d’intérêts. Vous devrez payer des intérêts à hauteur de 0,2% de l’impôt sur le revenu par mois de retard. La facture peut donc vite devenir très salée si votre retard dure plusieurs mois. Si le retard est sanctionné, les fraudes et omissions peuvent aussi vous coûter cher.

La suite après cette publicité
impots

Le seul moyen d’éviter l’amende et les intérêts est de faire une demande de remise gracieuse au fisc. Pour cela, le retard doit évidemment être indépendant de votre maladie, comme dans le cadre d’une maladie ou d’une hospitalisation par exemple. Comment procéder ? Vous pouvez vous rendre dans votre centre local des impôts ou réaliser la procédure sur votre espace personnel en ligne.

Dette publique : quelles conséquences ? Dette nationale : Faut-il s’attendre à une augmentation des impôts ? Dette nationale : Faut-il s’attendre à une augmentation des impôts ?

La suite après cette publicité

Les nouveautés de la déclaration d’impôt 2024

Le barème de l’impôt a été revalorisé avec l’inflation

Vous ne le saviez peut-être pas, mais cette année, plusieurs nouveautés font leur apparition dans la déclaration de revenus. On commence avec une bonne nouvelle pour les contribuables puisque le barème de l’impôt a été revalorisé de 4,8% afin de s’ajuster sur l’inflation.

La suite après cette publicité

Les seuils d’imposition sont relevés, ce qui signifie que les Français devraient payer moins d’impôts. Voici les nouvelles tranches :

  • Jusqu’à 11 294 € : 0%
  • De 11 295 € à 28 797 € : 11%
  • De 28 798 € à 82 341 € : 30%
  • De 82 342 € à 177 106 € : 41%
  • Au-delà de 177 106 € : 45%

Les avantages fiscaux étendus

Plusieurs dispositifs de défiscalisation ont par ailleurs été étendus. Si vous êtes propriétaire bailleur et que vous avez rénové un logement énergivore, le déficit foncier déductible a été doublé et atteint 21 400 €.

La suite après cette publicité

Nouveauté aussi pour les dons aux associations puisque celles qui favorisent l’égalité femmes-hommes bénéficient désormais de la réduction d’impôt de 66% comme les autres associations. Le dernier avantage concerne les locations meublées touristiques en dehors des zones tendues qui bénéficient d’un abattement exceptionnel de 92%.

fisc jardin Fraude fiscale : les impôts peuvent désormais vous espionner anonymement sur les rése […] Fraude fiscale : les impôts peuvent désormais vous espionner anonymement sur les réseaux sociaux

La suite après cette publicité

Quelques astuces pour payer moins d’impôts

Déclarer vos frais réels

Il n’est jamais plaisant de devoir payer des impôts, d’autant plus dans un contexte économique difficile. Sachez qu’il existe plusieurs astuces pour payer moins d’impôts. L’une des façons les plus simples est d’abord de déclarer ses frais réels.

Si vos frais professionnels (repas, transports, équipements…) sont supérieurs à 10% de vos revenus, vous avez intérêt à les déclarer. Dans ce cas, n’oubliez pas de conserver tous vos justificatifs.

La suite après cette publicité
impots

Les dons aux associations

Si vous souhaitez réduire vos impôts tout en faisant une belle action, pensez à faire des dons aux associations. Les dons faits à des associations d’intérêt général ou d’utilité publique permettent une réduction d’impôt de 66% du montant versé, dans la limite de 20% du revenu soumis à imposition.

Certains dons peuvent même vous permettre une réduction de 75%, dans la limite de 1000€. C’est par exemple le cas pour les organismes d’aide aux personnes en difficulté. Cette astuce est un moyen parfait pour réduire ses impôts tout en soutenant une cause qui vous est chère.

La suite après cette publicité

Investissement dans l’immobilier locatif

Investir dans un bien immobilier destiné à de la location peut se révéler très intéressant fiscalement. Plusieurs dispositifs comme la loi Pinel permettent une réduction d’impôt qui peut atteindre jusqu’à 21% du prix d’achat.

Une réduction qui s’étale sur plusieurs années en échange d’un engagement de location. On peut aussi mettre en avant les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) qui offrent des avantages non négligeables.

La suite après cette publicité

Soutenir financièrement ses proches

Dans un contexte économique difficile, de nombreux ménages font face à des difficultés et c’est peut-être le cas de certains de vos proches. Sachez que le soutien financier à des proches peut vous permettre de réduire le montant de vos impôts.

Par exemple, si vous hébergez une personne de plus de 75 ans qui a de faibles ressources, vous bénéficierez d’une déduction jusqu’à 3 968€. D’autres aides sont déductibles comme les pensions alimentaires versées à des enfants majeurs ou à des parents dans le besoin. Ce cas est limité à 6 674€ par bénéficiaire.

La suite après cette publicité

Épargner pour votre retraite

Une autre piste s’offre à vous : l’épargne pour votre retraite. En effet, les versements effectués sur un plan d’épargne retraite sont déductibles de votre revenu imposable, sous certaines conditions. Si vous êtes nouveau retraité, n’oubliez pas de cocher cette case.

Mais il existe aussi un autre moyen beaucoup moins connu pour faire baisser votre facture et qui peut vous permettre d’obtenir un important remboursement.

La suite après cette publicité

fisc Vous pouvez devenir riche en dénonçant des fraudeurs au fisc ! Vous pouvez devenir riche en dénonçant des fraudeurs au fisc !

Un remboursement pour ceux qui cochent cette case

Lorsque l’on parle d’impôts, un point est souvent omis. Lors du remplissage du formulaire de la déclaration de revenus, vous devez également inscrire les dépenses engagées tout au long de l’année. Des dépenses qui seront prises en compte et qui permettent de diminuer la somme à régler à la direction générale des Finances publiques.

La suite après cette publicité
impots

Il s’agit donc d’un point à ne pas négliger ! Plusieurs dispositifs existent, mais une case de votre déclaration de revenus est particulièrement importante. Vous pouvez défalquer jusqu’à 6 000 euros du total à payer aux impôts grâce à la case 7DB. Et cette dernière concerne de nombreux Français, vous en faites peut-être partie.

En effet, 4,5 millions de Français remplissent cette ligne chaque année, ce qui offre, en moyenne, une réduction de 1 200 euros sur la facture fiscale. Une somme qui fera du bien à votre porte-monnaie. Mais à quoi correspond cette case et êtes-vous concerné ?

La suite après cette publicité

allocations familiales Augmentation des allocations familiales : combien allez-vous percevoir ? Augmentation des allocations familiales : combien allez-vous percevoir ?

Êtes-vous concerné par cette réduction d’impôt ?

Cette case concerne la baisse d’impôts à laquelle vous avez droit si vous avez eu recours à un service d’aide à la personne au cours de l’année 2023. Cela s’illustre sous diverses formes : garde d’enfants, femme de ménage, assistance aux personnes âgées ou en situation de handicap, promenade d’animaux de compagnie, travaux de bricolage ou de jardin, assistance informatique…

La suite après cette publicité
declaration impots date (1)

Les services éligibles sont nombreux. Ainsi, si vous avez fait appel à quelqu’un pour garder vos enfants, pour entretenir votre jardin, ou encore pour repasser votre linge, vous pouvez inscrire ces dépenses dans la case 7DB. L’État prendra ainsi en charge une partie de vos dépenses, et cela sera déduit de votre impôt.

Mais où trouver cette ligne à remplir ? Rendez-vous sur votre espace personnel des impôts, ouvrez votre déclaration en ligne et allez à la seconde page intitulée « vos charges ». En descendant, vous verrez apparaître la case 7DB : « Service à la personne : emploi à domicile ». Vous n’avez plus qu’à cliquer sur le crayon, ce qui ouvrira un nouvel onglet.

La suite après cette publicité
nouvel impot

Un remboursement non négligeable

Il ne vous restera plus qu’à détailler les dépenses que vous avez effectuées. Vous n’aurez plus qu’à valider et le calcul se fera automatiquement et sera ainsi reporté sur la dernière page de votre déclaration. Mais quel montant pouvez-vous espérer vous faire rembourser ?

La suite après cette publicité

Si vous n’avez pas d’enfant, le montant maximal pris en charge est de 12 000 euros au total, offrant une réduction d’impôts de 6 000 euros, soit 50% des dépenses. Le plafond augmente de 1 500 euros par enfant à charge et le remboursement est toujours de 50%.