Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Argent

Le nouveau patron de Renault sera encore mieux payé que Ghosn

Publié par Claire JONNIER le 11 Fév 2020 à 13:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Il s’appelle Luca De Meo et il a récemment été nommé à la tête du groupe Renault. Un poste particulièrement lucratif puisqu’à priori, il devrait dépasser le salaire de ses prédécesseurs à savoir, Carlos Ghosn et Thierry Bolloré !

>> À lire aussi : Qui est Carole Ghosn, l’épouse de l’ancien patron de Renault Carlos Ghosn ?

Renault offre une promotion pour son nouveau directeur

Mieux payé que Carlos Ghosn chez Renault ! En tous les cas, c’est ce qui ressort des documents officiels du groupe. Pour rappel, l’ancien dirigeant cumulait des revenus chez Nissan et Mitsubishi ce qui lui valait la modique somme de 15 millions d’euros par an pour salaire. Mais après avoir subi la pression du gouvernement, le groupe français avait été obligé de réduire de 30 % plafonnant ainsi sa rémunération à 4,7 millions d’euros par an.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Et bien, pour ce qui est du nouveau dirigeant, Luca De Meo, il semblerait qu’il ait « accepté de baisser sa rémunération fixe plus variable. » Ce qui veut dire ? Ce qui veut dire qu’au 1er juillet, il prendra ses fonctions avec un salaire de 1,3 million d’euros par an. Toutefois, il s’ajoutera à cela une rémunération variable qui pourra atteindre 150 % du fixe « en fonction de critères quantitatifs et qualitatifs. » Par ailleurs, il accepte également une rémunération variable sur le long terme qui pourrait atteindre 75 000 actions du groupe. Et c’est là toute l’astuce !

>> À lire aussi : Carlos Ghosn menacé de mort : « On m’a prévenu d’un risque d’attentat »

Jusqu’à 6 millions d’euros par an

Lorsqu’on fait le cumul du salaire fixe de chez Renault plus de la variable annuelle, le nouveau directeur devrait donc pouvoir percevoir jusqu’à 5,85 millions d’euros ! Un véritable pactole, surtout après l’arrestation de l’ancien patron Carlos Ghosn en novembre 2018 qui avait fait largement chuter les actions. Mais visiblement, c’est un secteur qui ne connaît pas la crise.

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Pour info, Thierry Bolloré nommé début 2019 avait accepté le poste pour 900 000 € de fixe avec une part variable pouvant atteindre 125 %. Débouté en octobre 2019, il avait donc pu atteindre le salaire de 3,7 millions d’euros pour ses fonctions.

le-nouveau-patron-de-renault-sera-encore-mieux-paye-que-ghosn

Source : L’Express