Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Argent

Prime de 3000 euros pour les 15-25 ans, voici comment l’obtenir

Publié par Notre Rédaction le 12 Jan 2024 à 18:53
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Actuellement, une info sur une aide de 3000 euros pour les jeunes de 15 à 25 ans fait beaucoup parler. De nombreuses vidéos sur les réseaux sociaux évoquent cette aide à destination des jeunes.

@biographie_histoire

(15 – 25 ans), Prime exceptionnelle de 3000 Euros Une prime de fin d’année exceptionnelle et peu connue de 3000 Euros spécialement conçue pour les jeunes de 15 à 25 ans. Cette initiative vise à soutenir la jeunesse et à les aider à réaliser leurs projets ambitieux. Tout est expliqué dans la vidéo. #prime #college #lycee #université #aide #aidedeletat #crous #jeune #allocation

♬ son original – biographie_histoire – biographie_histoire

Mais attention, contrairement à ce qu’affirme cette vidéo, il ne s’agit pas d’une prime donnée par l’état sans condition que vous pouvez obtenir en remplissant un simple formulaire.

L’Association pour le Droit à l’Initiative Économique (Adie), reconnue pour son engagement en faveur de l’entrepreneuriat, a mis en place une aide financière exceptionnelle de 3000 euros destinée aux jeunes créateurs d’entreprise. Mais cette aide date d’il y a deux ans…

Cette initiative, qui s’inscrivait dans un contexte de relance économique post-pandémie, visait à soutenir les jeunes talents et à encourager l’innovation et la création d’emplois.

À lire aussi : Ces jeux de grattage FDJ sont ceux avec lesquels vous avez le plus chance de gagner

Un coup de pouce significatif pour les jeunes entrepreneurs

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

L’aide de 3000 euros avait été mise en place par l’Adie et était une opportunité en or pour les jeunes âgés de 18 à 32 ans qui souhaitaient se lancer dans l’aventure entrepreneuriale.

Cette somme, non négligeable, visait à réduire les barrières financières souvent rencontrées par les jeunes entrepreneurs.

Elle pouvait servir à couvrir divers besoins essentiels au démarrage d’une entreprise, tels que l’achat de matériel, le financement de formations spécifiques ou encore le soutien au besoin en fonds de roulement.

L’Adie : un acteur clé dans le soutien aux entrepreneurs

Fondée en 1989 par Maria Nowak, l’Adie est une association pionnière dans le microcrédit en France. Elle a pour mission d’aider les personnes exclues du marché du travail et du système bancaire classique à créer leurs entreprises grâce au microcrédit.

Avec cette aide, l’Adie avait renforcé son engagement envers les jeunes entrepreneurs, en leur fournissant non seulement un soutien financier mais aussi un accompagnement personnalisé tout au long de leur projet.

Comment bénéficier d’une aide aujourd’hui ?

Si cette aide de 3000 euros n’est plus disponible aujourd’hui, l’Adie peut vous aider à hauteur de 1000 euros sous certaines conditions.

À partir d’un microcrédit de 1 000 €, l’Adie peut attribuer une prime d’État forfaitaire de 1 000 € destinée aux jeunes entrepreneurs en situation d’inclusion sociale, dans le démarrage de leur activité et sous certaines conditions.

Voici comment fonctionne cette aide de 1 000 € qui permet de financer tout besoin lié à la création d’entreprise.

  • Cette aide est éligible pour tout type d’activité, quel que soit le statut de l’entreprise créée.
  • Elle est complémentaire à un microcrédit de l’Adie d’un montant minimum de 1 000 €.

A lire aussi : Voiture Électrique à moins de 100 Euros par Mois : ce sera au premier arrivé premier servi !

Quels sont les critères d’éligibilité pour recevoir la prime Jeune pour les créateurs d’entreprise ?

Elle concerne les jeunes âgés de moins de 30 ans, qui vont créer une entreprise et s’immatriculer dans les 12 prochains mois, ou qui ont déjà créé une entreprise dans les 3 derniers mois, et qui remplissent au moins l’une des conditions suivantes : 

  • résider en Quartier Prioritaire de la politique de la Ville ou Zone de Revitalisation Rurale (ZRR),
  • ou être inscrit à une Mission Locale,
  • ou avoir un niveau d’étude de niveau CAP-BEP ou inférieur,
  • ou être bénéficiaire du Revenu de Solidarité Active (RS), de l’Allocation Spécifique de Solidarité (ASS) ou de l’Allocation Adulte Handicapé (AAH),
  • ou être demandeur d’emploi depuis plus de 12 mois,
  • ou être parent isolé, 
  • ou ayant un contrat d’intégration républicaine de moins de 24 mois. 

Pour en savoir plus, rendez-vous ICI sur le site de l’Adie.

Un impact positif sur l’économie et la société

Cette initiative de l’Adie est plus qu’une simple aide financière ; elle représente un investissement dans l’avenir économique et social de la France.

En soutenant les jeunes entrepreneurs, l’Adie contribue à la création d’emplois, à la diversification de l’économie et à l’innovation.

De plus, elle permet à de nombreux jeunes de réaliser leur rêve d’entrepreneuriat, en leur donnant les moyens de surmonter les obstacles financiers.

À lire aussi : Une mère en difficulté qui survivait grâce aux allocations devient millionnaire d’une façon improbable