Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Argent

Toscane : ce Yacht immobilisé appartient-il vraiment à Vladimir Poutine ?

Publié par Celine Spectra le 13 Mar 2022 à 9:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Depuis quelques jours, un bateau fait parler de lui en toscane, en Italie. Et pour cause ! Nommé le Shéhérazade, ce yacht long de 140 mètres est-il vraiment la propriété de Poutine ?

Publicité
Toscane : ce Yacht immobilisé appartient-il vraiment à Vladimir Poutine ?

YouTube

>> A lire aussi : Guerre en Ukraine : Emmanuel Macron est-il vraiment le « seul dirigeant à qui Poutine souhaite encore parler » ?

Toscane : ce Yacht immobilisé appartient-il réellement à Vladimir Poutine ?

Dans un petit village côtier nommé Marina di Carrara en Toscane, le sujet est devenu complétement tabou ! En effet, personne des habitants ne souhaite évoquer le Shéhérazade. Un yacht long de 140 mètres repéré par le site Marine Traffic.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER
Publicité

Héliport, piscine, tourelles satellites… Ce bateau est le summum du luxe flottant ! Sa valeur est estimée à 700 millions de dollars. Et ce yacht est dans le collimateur de la police italienne. C’est en tout cas ce qu’informe The New York Times dans un article diffusé ce mardi 8 mars.

>> A lire aussi : Poutine sur le point de commettre l’irréparable ? Ses proches font des révélations assez inquiétantes 

Le nom dissimulé sous une bâche

Publicité

Pour l’heure, le mystère quant à l’identité du propriétaire demeure… Et a occasionné un grand nombre de spéculations parmi les habitants. Dans le doute, ils ont même souhaité rebaptiser le navire « le yacht de Poutine« .

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Il faut dire que ces spéculations sont allégrement alimentées par les précautions inédites prises autour de ce bateau. Mais aussi par le fait que son nom ait été dissimulé sous une bâche afin de conserver l’anonymat lors de son arrivée au port.

Refusant d’identifier le réel propriétaire, le capitaine devra néanmoins présenter dans la semaine des documents de certification aux policiers. Ce dernier affirme qu’il n’a plus le choix, mais que d’un sens, il a hâte que les rumeurs prennent fin. 

Publicité

>> A lire aussi : Ukraine : Peut-on encore arrêter Vladimir Poutine ?

Source : Vanity Fair

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.