Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Automobile

Mort d’une légende de la F1 suite à un cancer !

Publié par Romane TARDY le 25 Mai 2021 à 14:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Dimanche 23 mai, une légende de la F1 nous a quittés. Max Mosley, ancien président de la fédération internationale automobile, est décédé à 81 ans après une vie des plus tumultueuses. Il était atteint d’un cancer.

La suite après cette publicité
Max Mosley

>>> A lire aussi : Quand Roger Federer envoie une balle… dans l’entrejambe de Gaël Monfils ! (vidéo)

Max Mosley, atteint d’un cancer, est décédé à 81 ans

La suite après cette vidéo

« Max était comme un membre de ma famille, pour moi. Nous étions comme des frères. Dans un sens, je suis soulagé, parce qu’il souffrait depuis trop longtemps » , a annoncé Bernie Ecclestone, autre figure de la F1, à l’AFP. Max Mosley avait 81 ans et s’est éteint ce dimanche 23 mai. Il est surtout connu comme une légende de la F1 et pour avoir dirigé la Fédération internationale automobile de 1993 à 2009.

La suite après cette publicité

Né à Londres, Max Mosley grandit dans une famille fasciste. D’abord avocat spécialiste des questions de brevets et de marques, il va finalement se concentrer sur sa passion pour la course automobile. Il devient alors pilote jusqu’en 1969. Il va continuer à s’impliquer dans le monde automobile jusqu’à se hisser au sommet avec trois mandats comme président de la Fédération internationale automobile.

La légende de F1 au coeur d’une « orgie nazie »

En 2009, il cède son poste à Jean Todt mais pour une bonne raison. Max Mosley s’est retrouvé au coeur du scandale de « l’orgie nazie » . Des photos et vidéos de lui lors d’une séance de sado-masochisme en compagnie de prostituées parlant en allemand et portant l’uniforme de la Luftwaffe ou de prisonnières ont été diffusées.

La suite après cette publicité

Toutefois, la justice a estimé que cette vidéo ne présentait pas de caractère « nazi » et que sa diffusion n’était pas justifiée. Max Mosley s’est alors tournée vers l’association GlobalNCAP, qui travaille sur l’amélioration de la sécurité automobile.

Côté personnel, l’ancien pilote a vécu un drame la même année. En effet, il perd son fils Alexander, souffrant de dépression, d’une overdose de cocaïne . Sa mort ce 23 mai laisse donc seuls sa femme et son deuxième fils.

>>> A lire aussi : Recordman de vitesse, le champion de cyclisme Robert Marchand s’est éteint à 109 ans

La suite après cette publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.