Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Automobile

Vous avez reçu un appel indiquant que vous êtes impliqué dans un accident de la route ? Attention, il peut s’agir d’une arnaque à la plaque d’immatriculation

Publié par Fanny Jacob le 08 Juil 2022 à 18:23
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo

Tandis que les arnaques à la carte vitale sévissent dans notre pays, une autre escroquerie arrive sur le territoire. Il s’agit de l’arnaque à la plaque d’immatriculation. Une technique de fraude bien rodée.

La suite après cette publicité
plaque immatriculation arnaque constat amiable accident

L’arnaque à la plaque d’immatriculation : comment ça marche ?

Vous avez reçu un appel indiquant que vous êtes impliqué dans un accident de la route ? Attention, il s’agit peut-être d’une arnaque à la plaque d’immatriculation. En effet, ce procédé frauduleux bien connu dans d’autres pays arrive maintenant en France. Il ne s’agit pas là de vous vendre une fausse Tesla, mais bien de vous demander un dédommagement financier dans le cadre d’un faux accident. Pratique connue au Royaume-Uni, cette arnaque est assez simple.

Les escrocs vous appellent pour vous dire que vous êtes responsable d’un accident. Dans cet appel, ils vous disent avoir relevé votre numéro de plaque. Ils affirment en suite qu’avec le numéro d’immatriculation du véhicule, ils ont pu retrouver votre numéro de téléphone en contactant la préfecture, tout simplement. Souvent, ils vous disent également que vous ne vous êtes pas arrêté en tapant leur véhicule. Ou bien qu’il s’agit d’un petit accro auquel vous n’auriez pas fait attention.

La suite après cette publicité

Après vous avoir fait croire à votre implication dans cet accident fictif, les escrocs demandent alors un dédommagement financier. Si vous refusez de payer, les arnaqueurs se mettent alors à vous menacer de porter plainte. Souvent, cette situation se solde toujours de la même manière : le propriétaire de la voiture paie pour éviter des sanctions.

Un accident fictif : Plusieurs victimes déjà recensées en France

Une arnaque à la plaque d’immatriculation qui arrive peu à peu en France. Dernièrement, plusieurs victimes ont été détectées sur le territoire. Une des victimes a d’ailleurs décidé de témoigner auprès de BFMTV. Un témoignage qui permet de mieux comprendre le processus. « J’étais en panique parce que j’ai quelqu’un qui me dit que j’ai créé un accident. Mais ce que j’ai trouvé bizarre, c’est qu’il n’y avait pas de date, pas de lieu… Aucune information qui n’aurait permis de savoir que c’était bien nous », explique la victime chez BFMTV.

La suite après cette publicité

Sur Reddit, un autre témoin explique aussi avoir été victime de cette arnaque. Voici le message que lui aurait laissé l’escroc sur son répondeur : « Peut-être que vous ne vous en êtes pas rendu compte, mais moi, j’ai percuté le bas-côté. Donc à ce moment-là, j’ai relevé votre plaque, j’ai obtenu votre numéro de téléphone par la préfecture. Et en fait, j’aimerais simplement savoir pourquoi vous ne vous êtes pas arrêté à ce moment-là et si au moins, vous vous étiez rendu compte de l’accident« , aurait dit l’arnaqueur à la victime.

« Seules les forces de police, […] ont un accès aux plaques d’immatriculation »

Une affaire qui rappelle aisément cette arnaque sur les aires d’autoroute. En tout cas, l’arnaque à la plaque d’immatriculation se fait de plus en plus fréquente. Néanmoins, elle peut être évitée. En effet, d’après Me Rémy Josseaume, avocat dans le droit routier, les escrocs ne seraient même pas en possession de votre numéro d’immatriculation. Pour cause, selon lui, la préfecture ne peut pas délivrer l’identité d’une personne ou un numéro de téléphone à un civil, avec un simple numéro de plaque.

La suite après cette publicité

Ainsi, si vous êtes confronté à cette arnaque, le mieux reste de demander à la personne au bout du fil de confirmer votre numéro de plaque. Demandez-lui : « pouvez-vous me donner mon numéro d’immatriculation ? » En général, l’escroc ne pourra pas répondre à cette question. « Seules les forces de police, de gendarmerie et les assureurs ont un accès aux plaques d’immatriculation, et au système des cartes grises », affirme l’avocat. « Donc si quelqu’un vous appelle sans avoir pu vous identifier sur les lieux et relever votre identité, tout en vous disant que vous êtes auteur d’une infraction, c’est évidemment une escroquerie ».