Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Jean-Paul Belmondo est mort à l’âge de 88 ans

Publié par Mélanie le 06 Sep 2021 à 16:28
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le géant du cinéma Jean-Paul Belmondo est mort ce 6 septembre. Il avait 88 ans. 

Jean-Paul Belmondo

À lire aussi : Ces stars qui ont frôlé la mort dans un accident de voiture

Le « Magnifique » du cinéma français vient de s’éteindre ce lundi à 88 ans. C’est son avocat qui a annoncé la nouvelle à l’AFP. Il est décédé à son domicile à Paris. Selon son avocat, il était très fatigué et a rendu son dernier souffle paisiblement.

La jeunesse de Jean-Paul Belmondo

Jean-Paul Belmondo est né le à Neuilly-sur-Seine. Il est le fils du sculpteur Paul Belmondo, et de Madeleine Raynaud-Richard, artiste-peintre, il a un frère aîné, Alain (1931), et une petite soeur, Muriel (1945). Il passe son adolescence dans le 14ème arrondissement de Paris.

En 1951, il intègre le Conservatoire national de Paris en auditeur libre. Pendant les quatre années de sa formation, ses professeurs ne croient pas trop en lui. L’aspirant comédien entame ensuite sa carrière sur les planches avec Médée (1953), Le malade imaginaire (1954), Fantasio (1955). En 1958, il décroche un petit rôle au cinéma dans Sois belle et tais-toi de Marc Allégret. Quelques mois plus tard, il est mobilisé et part en Algérie.

La carrière de l’acteur

Gagnant en popularité, il joue dans des films d’action dans les années 1970 et 1980. Début des années 70, son agent, Gérard Lebovici, l’encourage à fonder sa société de production. Cerito Films voit le jour en 1971. Jean-Paul Belmondo continue de tourner à un rythme soutenu, et chaque film reçoit le même accueil public : La Scoumoune (1972), Le magnifique (1973) ou encore Peur sur la ville (1975) et tant d’autres. A la fin des années 80, Jean-Paul Belmondo fait son retour sur les planches et poursuit sa carrière au théâtre. Il retrouve Robert Hossein pour interpréter Cyrano de Bergerac (1989) à Paris. Un rôle qui le conduira jusqu’au Japon.

En 2009, il retrouve les plateaux de tournage pour le film de Francis Huster, Un homme et son chien. Ce film rencontrera un large succès. En 2011, Jean-Paul Belmondo reçoit une Palme d’honneur lors du Festival de Cannes. En 2015, son fils, Paul Belmondo lui rend hommage en réalisant un documentaire sur son parcours, Belmondo par Belmondo. En février 2017, la carrière du comédien a été célébrée par l’Académie des César tout au long de la cérémonie et un prix d’honneur lui a été remis.

Jean-Paul Belmondo et son état de santé

Le 8 août 2001, l’acteur est victime d’un accident vasculaire cérébral alors qu’il séjourne en Corse. Il entame ensuite une longue convalescence. Pendant plusieurs années, l’acteur souffre de difficultés à parler et perd l’usage de son bras droit. En septembre 2019, l’acteur alors âgé de 86 ans est victime d’une chute qui lui provoque des douleurs à la jambe, aux côtes et aux épaules.

Jean-Paul Belmondo et ses enfants

Le doyen des acteurs cinéma français a eu quatre enfants dans sa vie. Florence et Paul sont respectivement nés en 1960 et 1963 de son union avec Elodie Constantin. Patricia est elle aussi la fille de la danseuse qui a partagé la vie de l’acteur mais elle est née en 1954 d’un autre père. Jean-Paul Belmondo l’a toutefois adoptée. En 2003, sa deuxième femme Natty Tardivel donne naissance à Stella.

La mort de l’acteur célèbre pour ses rôles dans L’As des as, Le Professionnel ou encore Le Magnifique a déclenché une importante vague d’émotion en France et dans le reste du monde. 

À lire aussi : Lorie, Laurence Boccolini : Ces stars souffrent d’une maladie cachée

close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.