Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Clash

Agressions, menaces de mort, insultes : des soignants et des scientifiques demandent la protection de l’État

Publié par Céline le 19 Sep 2021 à 18:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

En France, de nombreux soignants et scientifiques s’inquiètent vivement de l’actuelle violence autour de la vaccination anti-Covid. En effet, ils sont désormais victimes de violences physiques, dont notamment des gifles, des menaces verbales, par courrier ou bien encore sur les réseaux. Ces soignants et scientifiques ont décidé de demander l’aide de l’État.

Agressions, menaces de mort, insultes des soignants et des scientifiques demandent la protection de l’État

Image Pixabay

Les vidéos du jour à ne pas manquer

>>> À lire aussi : Covid-19 et vaccin Janssen : un « nombre important » d’échecs du vaccin en France

Des soignants et des scientifiques demandent la protection de l’État

Rassemblés autour d’un collectif nommé #StopMenaces, de multiples professionnels de la santé ainsi que des scientifiques ont demandé ce samedi 18 septembre à l’État de pouvoir être protégés des menaces dont ils font de plus en plus l’objet. Ils se nomment Jérôme Marty, Karine Lacombe, Patrick Detlefsen, ou bien encore Hervé Maisonneuve. Ils exercent la profession de médecin de ville, de prof de maths, de chirurgien ou alors de technicien en informatique. Tous sont membres du collectif #StopMenaces et sont également signataires d’une tribune diffusée ce samedi 18 septembre dans Le Parisien.

Un véritable cri d’alarme donc de ces professionnels de santé et ces scientifiques. Ceux-ci souhaitent alerter l’opinion et également les autorités sur les menaces dont ils font l’objet. Celles-ci ont d’ailleurs été accentuées depuis la mise en place du passe sanitaire. Ils sont des personnes dénonçant les fakes news, les anti-vax et également les sceptiques de la Covid-19.

>>> À lire aussi : Vaccin Covid : ce nouvel effet secondaire sur les femmes qui inquiète 

Une violence extrême subite depuis leur engagement médiatique

Cette tribune a été signée par une dizaine de médecins ou scientifiques. Parmi eux, plusieurs sont exposés dans les médias depuis un an et demi. C’est notamment le cas de l’infectiologue Karine Lacombe, du médecin Jérôme Marty, ou bien encore du docteur en biologique moléculaire Alexander Samuel. Celui-ci a d’ailleurs été violemment interpellé et également frappé lors d’une manifestation anti-pass sanitaire à Nice. Cette extrême violence est d’ailleurs l’image parfaite de ce que subissent actuellement ceux qui ont désiré s’engager médiatiquement depuis le début de la pandémie !

>>> À lire aussi : Il y a peu de chances pour que la Covid-19 perde sa virulence. On vous explique pourquoi !

Source : LCI
0