Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Écologie

Incendies en Amazonie : l’Afrique Centrale brûle aussi, mais pour d’autres raisons !

Publié par Delphine le 29 Août 2019 à 13:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Depuis plus d’une semaine maintenant on parle abondamment des incendies qui font rage en Amazonie. Dans le but de sensibiliser les personnes et de leur montrer l’ampleur des dégâts, une carte satellite de la NASA a été publiée et montre en rouge les zones de départ de feux. Mais sur cette carte, une autre zone du monde semble brûler, peut être même plus que l’Amazonie: L’Afrique Centrale.

La suite après cette publicité

Capture d’écran de la carte satellitaire de ma NASA

>>> A lire aussi: #PrayForAmazonia: de violents incendies ravagent le poumon de la Terre depuis plusieurs semaines

La forêt du bassin du Congo épargnée

La suite après cette vidéo

En effet, sur la carte satellite de la NASA, on peut voir qu’une énorme partie de l’Afrique Centrale est recouverte de points rouges signalant ainsi des milliers de départs de feux au niveau du Gabon et de l’Angola. Cependant, même si l’image de la NASA semble alarmante, il semblerait que la situation en Afrique soit moins dramatique que celle en Amazonie.

La suite après cette publicité

L’Afrique Centrale est communément comparée au « deuxième poumon vert » de la planète après l’Amazonie grâce à ses grandes forêt. Mais il est bon de rappeler que les incendies qui se propagent en ce moment ne se trouvent pas dans une zone forestière de l’Afrique. En effet, la forêt du bassin du Congo qui absorbe des tonnes de CO2 et accueille de nombreuses espèces menacées a pour le moment été relativement épargnée par les incendies. Les feux qui ravagent l’Afrique en ce moment se situent principalement en Zambie et en Angola et seraient dus à des causes bien différentes.

>>> À lire aussi: L’Islande a rendu hommage au premier glacier Islandais « mort » à cause du réchauffement climatique

Des feux dus aux techniques agricoles en Afrique Centrale

La suite après cette publicité

Ainsi face aux comparaisons entre les incendies en Amazonie et en Afrique, l’Angola a voulu rétablir la vérité quant à l’origine des feux. Dans un communiqué, le ministère de l’environnement angolais a déclaré: « Il se trouve qu’à cette époque de l’année, dans plusieurs régions de notre pays, il y a des incendies provoqués par les agriculteurs en phase de préparation des terres, en raison de la proximité de la saison des pluies » . Les incendies ont donc été préparés de manière volontaire par les agriculteurs.

De son côté l’ambassadeur et négociateur du climat pour la République Démocratique du Congo, Tosi Mpanu Mpanu a aussi expliqué la différence entre les feux qui ravagent l’Amazonie et ceux qui ravagent l’Afrique. « En Amazonie, la forêt brûle essentiellement à cause de la sécheresse et du changement climatique. Mais en Afrique Centrale, c’est essentiellement dû aux techniques agricoles » a-t-il déclaré au Monde.

Suite à la publication des images de la NASA quant à l’Afrique, le président Emmanuel Macron a pris la parole via Twitter. « La forêt brûle également en Afrique subsaharienne. Nous sommes en train d’examiner la possibilité d’y lancer une initiative similaire à celle que nous venons d’annoncer pour l’Amazonie » a t-il posté sur son compte Twitter le lundi 26 aout.

La suite après cette publicité

>>> À lire aussi: Pollution : il a neigé des particules de plastique dans les Alpes et en Arctique

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.