Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Écologie

Vinted : Vous pensez bien faire en achetant de seconde main mais la réalité est tout autre…

Publié par Gabrielle le 04 Avr 2022 à 9:31
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Vous connaissez très certainement la plateforme Vinted. Il s’agit du leader de la vente en ligne de vêtements d’occasion. Une alternative supposée écoresponsable qui séduit de plus en plus. Mais l’achat de produits de seconde main est-il vraiment une solution ? Ce n’est pas si évident…

Acheter sur Vinted pousserait à la surconsommation

En France, Vinted compte près de 19 millions d’utilisateurs. Très appréciée, la plateforme est de plus en plus utilisée, notamment par les jeunes afin d’acheter des vêtements d’occasion. Malheureusement, acheter de la seconde main en ligne ne serait pas une bonne idée.

Mardi 29 mars, Le Monde a publié un podcast au sujet de Vinted. Le journaliste Nicolas Santolaria explique le modèle de la plateforme et son impact. Le compte Instagram @parisianavores a relayé les informations à ses abonnés. Il apparaît finalement qu’acheter des vêtements d’occasion pousserait à la consommation.

Acheter des vêtements à un petit prix pousse à en acheter encore plus. De plus, l’achat en seconde main est vu comme une alternative aux marques de fast-fashion et cela nous donne bonne conscience et nous pousse à la consommation. De même pour les vendeurs sur Vinted, ils vident leur dressing pour faire de la place et gagner de l’argent afin d’acheter à nouveau.

Vinted

La seconde main est devenue un véritable business

Mais la surconsommation n’est pas la seule problématique soulevée. De plus en plus de personnes vendent sur Vinted, donc les associations reçoivent de moins en moins de vêtements. Les dons sont également de moins bonne qualité qu’auparavant, désavantageant ainsi les personnes qui n’ont pas les moyens d’acheter du neuf.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser et à ce que met en avant Vinted, acheter sur cette plateforme n’est pas écologique. D’abord, l’entreprise ne lutte pas contre la surconsommation mais surtout le transport individuel des vêtements pollue.

Il faut rappeler que l’industrie textile est l’une des plus polluantes. Elle est responsable de 17 à 20 % de la pollution de l’eau dans le monde. Si vous souhaitez acheter des vêtements de seconde main, privilégiez les associations telles que Emmaüs ou les ressourceries/recycleries.

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0