Publicité
Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Accusés de blackface, ces deux adolescents sont virés de leur lycée… mais la réalité est tout autre ! (Vidéo)

Publié par Manon le 03 Mar 2021 à 17:28

Deux adolescents ont été virés de leur lycée en raison d’une photo d’eux en blackface. Pourtant, les lycéens expliquent qu’ils faisaient un masque contre l’acné. Leurs familles ont engagé un procès contre l’école catholique.

>>> À lire aussi : Cette femme assume son acné sévère, mais elle doit faire face aux pires réactions ! (Vidéo)

Deux adolescents virés de leur lycée en raison d’une photo où ils font un blackface

Ces deux adolescents poursuivent en justice le lycée St-Francis de Mountain View, en Californie. Leur photographie avait suscité une vive indignation dans l’enceinte de l’établissement. Pourtant, les deux garçons affirment qu’il s’agit d’un masque contre l’acné.

Sur la photo, on aperçoit bien trois garçons. L’un d’eux ne participe pas au procès et a changé d’établissement. Pour les deux autres adolescents, l’affaire ne s’arrêtera pas là. Ils ont engagé un procès contre le lycée pour « diffamation ».

Dans une déclaration, les deux familles ont déclaré : « Ce procès est notre tentative de racheter nos noms et nos réputations, et de corriger le dossier pour refléter la vérité sur ce qui s’est réellement passé ».

>>> À lire aussi : Souffrant d’acné sévère : elle partage son incroyable transformation avant / après (vidéo)

Il s’agissait d’un masque contre l’acné

Un jour avant la photo qualifiée de « blackface », les garçons avaient fait un autre masque : cette fois-ci, il était blanc et n’avait suscité aucune indignation. Alors, les familles expliquent que cette photographie a été tirée hors de son contexte et a été mal interprété par les dirigeants de l’établissement. 

Durant le procès, les adolescents et leurs familles ont expliqué que la directrice leur avait posé un ultimatum seulement quelques heures après la diffusion de l’image. Soit les adolescents partaient d’eux-mêmes, soit ils étaient virés. De plus, la directrice avait affirmé qu’elle ne donnerait pas vent de l’affaire aux futurs établissements. Pourtant, il s’est avéré qu’elle a révélé leur motif de renvoi, souhaitant « être honnête ».

L’avocat d’un des adolescents a expliqué : « Il n’y a eu que quatre heures ouvrables entre le moment où l’école a contacté nos clients pour la première fois au sujet de la photo du masque et celui où l’école a informé que nos clients ne seraient pas autorisés à revenir ».

Ainsi, les familles ont déploré le fait qu’elles aient été contraintes de quitter la région avec les adolescents « dont l’avenir est complètement bouleversé« .

>>> À lire aussi : Cet incroyable ingrédient qui est un puissant anti-acné !

Source : Daily Mail