Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Une retraitée de 89 ans violemment agressée par 3 mineurs (vidéo)

Publié par Gabrielle Nourry le 05 Sep 2022 à 18:12
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le lundi 29 août dernier, une femme de 89 ans a été violemment agressée par trois mineurs dans les rues de Cannes. Les individus ont frappé la retraitée afin de lui dérober son sac. L’octogénaire a été laissée inanimée au sol comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous :

Une dame de 89 ans agressée par trois jeunes de 14 et 15 ans

Lundi 29 août, vers 12h30, Angèle Houin, âgée de 89 ans est découverte inanimée devant son immeuble dans le quartier de la Bocca à Cannes. Les images de vidéosurveillance vont révéler le pire. La retraitée a été agressée par trois mineurs de 14 et 15 ans.

L’un d’eux a frappé au visage l’octogénaire la faisant tomber, un autre lui a alors volé son sac à main. La scène a été filmée par un troisième adolescent. Les individus ont ensuite quitté les lieux, laissant la retraitée inanimée au sol. Hospitalisée, Angèle Houin a fait une hémorragie cérébrale. Ses jours ne sont plus en danger.

« Je n’ai rien vu, rien senti. Je me suis retrouvée devant les pompiers mais je ne sais pas. Et c’est là que j’ai dit aux pompiers ‘je suis tombée’, Ils m’ont dit ‘non' » , se remémore la retraitée sur BFMTV.

La famille d’un des suspects a proposé de l’argent contre le retrait de sa plainte

L’octogénaire a porté plainte contre les trois adolescents. Ces derniers ont rapidement été interpellés. Celui qui a frappé la dame de 89 ans a été amené au commissariat par sa famille et les deux autres ont été interpellés le lendemain. Ils ont été déférés le jeudi 1er septembre et seront jugés le 30 novembre devant le tribunal pour enfants.

Les trois mineurs sont poursuivis pour « violences aggravées commises au préjudice d’une personne particulièrement vulnérable » . Deux des trois agresseurs sont également concernés par une tentative de vol avec dégradations commise en réunion au mois de juillet. Ils ont été placés dans trois centres éducatifs fermés.

La retraitée de 89 ans a révélé auprès de BFMTV que la famille d’un des agresseurs aurait tenté de la faire taire en échange d’argent. « Les parents ont téléphoné à ma petite fille pour leur proposer de l’argent pour enlever la plainte. Ils l’ont appelée ils lui ont dit ‘vous ne voulez pas enlever la plainte, on vous donne des sous.’ Elle a dit ‘non on ne veut rien du tout, dégagez’ » , raconte-t-elle.

0