Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Affaire Maëlys : la décision qui pourrait tout faire basculer !

Publié par Romane TARDY le 04 Juin 2020 à 18:24
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La haute juridiction de la Cour de cassation doit se prononcer sur le cas Nordahl Lelandais, l’homme mis en examen dans le meurtre de la petite Maëlys en 2017. Elle examine deux pourvois formés par l’accusé pour réduire les chefs d’accusations.

La suite après cette publicité

A lire aussi : Disparition Maddie McCann : Une enquête sur un nouveau suspect relance l’affaire !

Nordahl Lelandais en attente de l’examen de ses deux pourvois

La suite après cette vidéo

Trois ans après la mort de la jeune Maëlys en Isère en 2017, la Cour de cassation doit se prononcer sur le cas Nordahl Lelandais. Elle va examiner deux pourvois formés par ce dernier. L’accusé abat ainsi ses ultimes cartes.

La suite après cette publicité

Le pourvoi est un recours dirigé contre une décision de justice en saisissant la Cour de cassation. Le premier a pour but de faire annuler le témoignage des codétenus de Nordahl Lelandais. L’un d’eux assurait qu’il aurait avoué avoir violé une fillette avant de la tuer. Nordahl Lelandais conteste en effet avoir fait de telles confessions. Cette décision entérinera ou pas la qualification de viol dans les chefs d’accusation.

Une expertise psychiatrique remise en cause

Le deuxième pourvoi demande à annuler une expertise psychiatrique qui désigne l’ex-maître chien comme « psychiquement très instable« . Le psychologue l’a examiné  ainsi : « cet homme a pu s’identifier, au cours d’expériences de dissociations pathologiques, à ses chiens, incorporant leur animalité, leurs instincts, perdant ainsi une part de son humanité. Il a exercé une emprise prédatrice sur ses victimes qu’il a déshumanisées, détruites, les réduisant à l’état d’objets qu’il pouvait laisser se décomposer en dehors de tout sentiment de honte et de culpabilité » .  Pour la défense, cette expertise porte atteinte à sa présomption d’innocence. Il souhaite en l’annulant changer l’image de Nordahl Lelandais.

La suite après cette publicité

Ces décisions vont être capitales pour le procès, qui avec le coronavirus, n’aura pas lieu avant le printemps 2021. Nordahl Lelandais est aussi mis en examen pour l’assassinat du caporal Arthur Noyer en avril 2017. Le suspect pourrait alors risquer la prison à vie si les deux pourvois ne sont pas acceptés et que la qualification de viol est décidée.

Source : Le Parisien

A lire aussi : Jonathann Daval : Les phrases malsaines prononcées aux parents d’Alexia après sa mort (Vidéo)

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.