Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

« Il jouait au docteur et a mis son sexe dans le mien » : Il agresse sexuellement deux jeunes filles dont sa cousine

Publié par Pierrick le 20 Mai 2021 à 16:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le lundi 17 mai dernier, un jeune homme âgé de 26 ans a été jugé par le tribunal judiciaire de Rouen (Seine-Maritime) pour avoir imposé des relations sexuelles à sa cousine et à une amie.

La suite après cette publicité
Bordeaux : la police neutralise une femme

>>> A lire aussi : Ils mettent une caméra de surveillance dans la chambre de leur fille et découvrent qu’un proche l’agresse sexuellement (Vidéo)

Des agressions sexuelles notamment sur sa cousine

La suite après cette vidéo

Maxime*, un jeune homme âgé de 26 ans, a été jugé le lundi 17 mai pour deux agressions sexuelles. Et plus précisément pour avoir imposé des attouchements et des rapports sexuels forcés à sa cousine alors âgée de 10 ans au moment des faits, entre 2008 et 2014 à Harcanville. Ce jeune homme a aussi été jugé pour avoir agressé sexuellement une amie en 2016, à Héricourt-en-Caux.

La suite après cette publicité

Le 23 avril 2016, Lucie* se rend au commissariat pour déposer une plainte contre son cousin. Elle énonce les agressions sexuelles  qu’elle a subies par son cousin à partir de 10 ans. « Il jouait au docteur, au papa et à la maman, il se couchait sur moi, m’écartait les jambes et a mis son sexe dans le mien, ça m’a fait mal. C’était une fois tous les 15 jours environ, il y a eu beaucoup de fois, au moins 20 fois » , confie-t-elle aux gendarmes. Interrogé par les gendarmes, son psychologue a confirmé lui avoir vivement recommandé de déposer plainte.

Un mois plus tard, Marie*, une amie de l’agresseur, dépose elle aussi plainte contre lui. Ce dernier l’avait invité chez lui pour lui montrer son logement et son comportement a soudainement changé comme elle l’explique aux gendarmes : « Il est devenu subitement bizarre, il chahutait puis il s’est mis sur moi, il a commencé à m’embrasser le cou, s’est mis à califourchon et m’a touché la poitrine, j’étais sous le choc, il m’a caressé le sexe, j’ai essayé de me défendre, je l’ai supplié d’arrêter » .

3 ans requis dont 2 avec sursis

La suite après cette publicité

Lors de l’ouverture de l’enquête, le jeune homme a reconnu les faits. Ensuite déféré devant le juge d’instruction, il a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire. Lors du jugement rendu par le tribunal judiciaire de Rouen lundi, les avocates des deux victimes réclament au total plus de 50 000 euros de dommages et intérêts.

Le ministère public a salué le courage de ces deux jeunes femmes. Tandis que le prévenu a écopé d’une peine de trois ans d’emprisonnement assorti d’un sursis probatoire pendant deux ans avec obligation de soins psychiatriques et l’interdiction d’entrer en contact avec les victimes ainsi son inscription au fichier des délinquants sexuels.

A noter que le tribunal rendra sa décision le 24 juin prochain.

La suite après cette publicité

*Les prénoms ont été modifiés.

>>> A lire aussi : « La patiente se réveille vaseuse, avec des douleurs vaginales » : un médecin mis en examen pour viol et agression sexuelle

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.