Cambriolage : en plein confinement, des voleurs ont commis une erreur qui ne pardonne pas…

Publié par Claire le 29 Avr 2020

C’est le pire cambriolage de l’histoire ! Et pourtant, ça se passe en Gironde, vendredi dernier. Alors que trois hommes se rendent sur une propriété viticole, ils décident de braquer la caisse. Mais en partant, ils laissent leur attestation de sortie sur place… Évidemment, l’enquête est bouclée rapidement !

>> À lire aussi : Yvelines : des voleurs ont cambriolé l’église du Sacré-Coeur (vidéo)

Cambriolage : ils oublient leur attestation de sortie

Techniquement, en France, les chiffres du cambriolage devraient sérieusement chuter ! En effet, avec le confinement, il devient tout de même beaucoup plus difficile de braquer des appartements ou des maisons. Pourtant, cela n’a absolument pas dérangé ces trois hommes du côté de la Gironde.

En effet, ce jour-là, ils décident de se rendre dans une boutique d’une propriété viticole. Nous sommes le 24 avril, et ils ont pour objectif de braquer la caisse. C’est ainsi que rapidement, deux malfaiteurs font le tour du propriétaire avec le vendeur alors qu’un troisième se rend dans la salle d’à côté pour récupérer le butin. Et déjà ça commence mal puisque dans la caisse, il n’y a que 40 € ! Mais le pire c’est certainement la suite puisque dans un coup de flip, ils décident de détaler en oubliant leur attestation de sortie sur place !

>> À lire aussi : Découvrez les pires cambrioleurs du monde : rien ne se passe comme prévu ! (Vidéo)

L’enquête la plus rapide de l’histoire !

Le pire dans ce cambriolage, c’est que les trois hommes sur place ont oublié leur attestation de sortie. En effet, au bout d’un moment, le vendeur s’est rendu compte du pot aux roses et a voulu contacter les services de police. Donc les trois malfaiteurs prennent la fuite en oubliant derrière eux, la fameuse autorisation.

Et quand la gendarmerie arrive sur place, ils ont donc à disposition l’identité mais également l’adresse des escrocs. Évidemment, les voleurs sont immédiatement cueillis à leur domicile et placés en garde à vue. Par ailleurs, ils ont déjà reçu une convocation au tribunal correctionnel de Bordeaux… pour 40 € !

0