Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Cédric Jubillar : Ce rituel qui pourrait le faire craquer en prison

Publié par Justine Rousseau le 23 Sep 2021 à 21:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Cédric Jubillar est incarcéré à la prison de Seysses depuis le 18 juin dernier. Le 21 septembre, Jean-Baptiste Alary, un de ses avocats a témoigné, au journal Femme Actuelle, sur ses conditions de détention dans le but de le faire craquer.

Cédric Jubillar : Le rituel des gardiens qui peut le faire craquer

>>> À lire aussi : Cédric Jubillar : Sa mère sort enfin du silence pour faire des révélations

Un quotidien pesant à vivre

Cédric Jubillar, mari de Delphine Jubillar, est soupçonné d’avoir tué sa femme dans la nuit du 15 décembre 2020. Depuis le 18 juin dernier, il est incarcéré à la prison de Seysses, dans la ville de Toulouse. Le 21 septembre dernier, la chambre de l’instruction de Toulouse a, une nouvelle fois, refusé sa demande de remise en liberté. Et ce pour des raisons de sécurité.

C’était alors la troisième fois que ses trois avocats, Emmanuelle Franck, Alexandre Martin et Jean-Baptiste Alary, demandaient cette faveur au procureur. C’est à cette occasion que l’un d’entre eux, Jean-Baptiste Alary, a décidé de livrer au journal, les conditions de détention de son client. Depuis 3 mois, Cédric Jubillar vit une incarcération rythmée par des rituels précis de la part des gardiens.

« On allume la lumière de sa cellule pour vérifier qu’il est encore là »

« Cet isolement, qui semble être utilisé comme moyen de pression psychologique, eh bien, il fait avec. Il a abandonné son combat de confort personnel pour autre chose » , a déclaré son avocat. Il assure également qu’aucun comportement suicidaire n’est à déclarer chez Cédric Jubillar.

Jean-Baptiste Alary témoigne aussi de ses conditions d’incarcération : « Bien sûr que ses conditions de détention sont terribles. Toutes les heures, on allume la lumière de sa cellule pour vérifier qu’il est encore là, comme s’il pouvait s’évaporer » . Un rituel qui peut peser sur l’époux de Delphine Jubillar.

Cédric Jubillar risque la perpétuité s’il est reconnu coupable. Pour l’instant, il continue de clamer son innocence. Son avocat raconte : « Il continue de me dire : ‘Dans la mesure où je suis innocent, je vais tenir debout. Même si je suis accusé, je resterai debout. Ce n’est pas parce que l’on m’accuse que je changerai de position. Je n’ai rien fait. Rien fait du tout. Accusez-moi tant que vous voulez, je tiendrai debout, point’  » . Pour l’instant Cédric Jubillar est présumé innocent jusqu’à l’ouverture et la fin de son procès.

>>> À lire aussi : Dénouement imminent de l’affaire Jubillar ? Ces déclarations de son fils qui remet tout en cause

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0