Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Cette mère célibataire de 9 enfants a été condamnée à mort pour une terrible raison

Publié par Céline le 20 Oct 2021 à 5:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Une mère célibataire résidant Sabah, en Malaisie, a dernièrement été condamnée à mort pour trafic de drogue. L’histoire s’est rapidement répandue sur les réseaux sociaux, provoquant des discussions animées sur le système du pays.  

Choc une mère célibataire de 9 enfants condamnée à mort pour trafic de drogues !

Image Pixabay

>> À lire aussi : TikTok : Ces tatouages que vous allez bientôt regretter selon un professionnel (vidéo) 

Une mère célibataire de 9 enfants condamnée à mort pour trafic de drogue !

Selon les informations locales, une mère de famille, Hairun Jalmani, 55 ans, a été condamné à mort la semaine dernière par la Haute Cour de Tawau en Malaisie. Elle aurait été reconnue coupable de possession, mais également de vente de drogue. Poissonnière de métier, cette mère célibataire de neuf enfants aurait été retrouvée en 2018 en possession de 113,9 grammes de méthamphétamine.

Dans une vidéo TikTok publiée par le journal Seehua Daily, on peut la voir menottée et totalement inconsolable. Elle implore à l’aide en pleurant et en tapant du pied… Puis se fait escorter par un policier dans l’attente d’un sort incertain.

>> À lire aussi : Et si nous ne mourrions jamais vraiment ? Cette nouvelle hypothèse sur la mort fait le buzz sur TikTok (vidéo)

@seehuadaily女渔贩拥毒罪名成立 ##诗华日报 ##TikTok新闻 ##沙巴 ##sabah ##法庭 ##court ##罪犯 ##guilty ##刑法 ##毒品♬ original sound – 诗华日报 See Hua Daily

Une peine de mort obligatoire pour plus de 50 grammes de méthamphétamine détenu

Cette vidéo TikTok a été vue plus de 170 000 fois et a suscité un grand nombre de commentaires. Les internautes ont, en effet, souhaité apporter leur sympathie à la mère célibataire… Mais également spéculer sur le désespoir qui aurait pu amener la mère de famille à se livrer à de telles activités.

Malheureusement pour Hairun Jalmani, en vertu de la loi malaisienne sur les drogues dangereuses de 1952, toutes personnes reconnues coupables de possession d’une quantité supérieure à 50 grammes de méthamphétamine sont obligatoirement condamnées à mort. La peine de mort est généralement exécutée par pendaison. Depuis quelques années, cette méthode a fait l’objet d’un examen. Et également de très nombreuses critiques de la part des groupes de défense des droits.

>> À lire aussi : « On va leur couper la tête » : un TikTokeur appelle à la décapitation de Marine Le Pen et Eric Zemmour