Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Confondue avec une autre patiente, elle subit un avortement par erreur

Publié par FJ le 05 Avr 2024 à 8:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

C’est une erreur tragique qui a eu lieu en République Tchèque et plus précisément à l’hôpital universitaire de Bulovka de Prague.

La suite après cette publicité

Comme le rapportent nos confrères locaux de PrahaIN jeudi 28 mars 2024, une femme a subi un avortement par erreur lundi 25 mars 2024 alors qu’elle s’était seulement présentée pour un contrôle.

confondue-avec-autre-patiente-elle-subit-un-avortement-par-erreur
© Pixabay
La suite aprés cette video

Avortement Avortement : Nouveau grand pas en arrière aux Etats-Unis Avortement : Nouveau grand pas en arrière aux Etats-Unis

La suite après cette publicité

Une femme subit un avortement par erreur

C’est un terrible drame qui a secoué la République Tchèque. Lundi 25 mars 2024, une femme enceinte a subi par erreur un avortement dans un hôpital de Prague. Selon le média tchèque PrahaIN, cette erreur fatale a eu lieu après que deux patientes se soient présentées au service gynécologique du centre hospitalier universitaire Bulovka.

L’une des femmes était enceinte de quatre mois et était venue pour un simple contrôle de routine, tandis que l’autre devait subir un curetage, une intervention visant à vider l’utérus après une fausse couche ou un accouchement. Malheureusement, le personnel médical a pratiqué le curetage sur la mauvaise patiente, entraînant ainsi une fausse couche chez la victime.

La suite après cette publicité

Avortement Avortement : Nouveau grand pas en arrière aux Etats-Unis Avortement : Nouveau grand pas en arrière aux Etats-Unis

Elle a porté plainte contre l’hôpital

Selon les informations de la chaîne tchèque CNN Prima News, la confusion est survenue dans la salle d’attente, où la patiente enceinte aurait répondu au nom de celle qui devait subir le curetage, bien que cette dernière soit absente. La patiente enceinte aurait signé une fiche de consentement où le nom de l’autre femme était inscrit.

La suite après cette publicité

L’avocate de la victime, Dagmar Raupachová, a dénoncé le manque de professionnalisme du personnel médical et a précisé que la patiente enceinte ne comprenait pas le tchèque et aurait signé le document sans le comprendre car elle était d’origine asiatique.

Une enquête interne a été ouverte pour tenter de comprendre comment une telle erreur a pu avoir lieu. En attendant les résultats de cette dernière, le personnel mis en cause a été mis « hors service », et des mesures disciplinaires pourraient être prises contre ceux qui sont responsables de cela.

Vélib' À Paris, des messages anti-avortement ont été placardés sur les Vélib’ À Paris, des messages anti-avortement ont été placardés sur les Vélib’

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.