Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Delphine Jubillar : Trois clans se seraient formés autour de la disparition de l’infirmière

Publié par Manon CAPELLE le 31 Jan 2021 à 12:55
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Cela fait un mois et demi que Delphine Jubillar a disparu. La jeune femme reste introuvable malgré les multiples moyens déployés par les enquêteurs. Dans cette affaire, trois clans se seraient formés. 

Delphine Jubillar disparition clans

>>> À lire aussi : Disparition de Delphine Jubillar : les confidences troublantes de son avocate qui s’occupait de son divorce

Delphine Jubillar reste introuvable

Depuis la nuit du 15 au 16 décembre, Delphine Jubillar a mystérieusement disparu, à Cagnac-les-Mines. Depuis, l’infirmière et mère de deux enfants en bas-âge reste introuvable. L’affaire a été largement médiatisée et déchaîne l’opinion publique qui s’imagine les scénarios possibles.

Malheureusement, l’enquête avance au ralenti en raison du peu d’indices dont disposent les enquêteurs. Le domicile du couple Jubillar a été perquisitionné à plusieurs reprises. Les cours d’eau alentour ont été minutieusement sondés par les plongeurs de la gendarmerie. Des battues citoyennes ont été organisées dans le Tarn pour retrouver la trace de la mère de famille.

>>> À lire aussi : Disparition de Delphine Jubillar : les rumeurs prennent de l’ampleur dans le village de l’infirmière du Tarn

Des clans se sont formés

Après 45 jours de recherche, les proches de Delphine Jubillar sont à bout. Ils souhaitent savoir la vérité. D’après les informations de La Dépêche, trois parties civiles se seraient formées dans cette affaire.

En premier, il y a l’époux : Cédric Jubillar. Ensuite, il y a les cousins et amis de la jeune femme. En dernier lieu, il y a la soeur et les deux frères de l’infirmière. Ces derniers affirment qu’ils sont « les seuls membres de la famille » de Delphine.

Chacun des clans a engagé un avocat. Le journal souligne : « Aucun de ces clans n’a pour l’heure accès au dossier de l’instruction, principale motivation à l’origine de l’initiative. Tous évoquent une volonté, celle de ‘garder le silence' ».

>>> À lire aussi : Delphine Jubillar : la piste du « drame familial » est-elle en train de se dessiner ?

Source : Closer
close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.


Inscrivez-vous à la newsletter.
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail