Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Elle escroque la CAF de 40 000 euros en commettant l’impensable… mais la roue va tourner pour elle

Publié par Claire JONNIER le 29 Juin 2020 à 9:41
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

En Normandie, une fausse mère célibataire parvient à escroquer 40 000 € à la CAF. En réalité, elle vit en concubinage et ce sont les réseaux sociaux qui compromettent ses manigances. Avec une audience fixée le 23 juin dernier, elle écope d’une amende de 500 € avec sursis.

La suite après cette publicité

>> À lire aussi : Fraude à la Caf : ils ont extorqué 25 000 euros avant de se faire trahir par… leur compte Facebook

Une mère célibataire escroque 40 000 € à la CAF

La suite après cette vidéo

Ce n’est pas la première fois que la caisse d’allocations familiales a affaire à ce genre de manigances. Cette fois-ci, c’est une fausse mère célibataire de 31 ans qui vit au Tanu, en Normandie. À la CAF, elle se déclare seule pour élever ses enfants entre décembre 2015 et août 2018. Mais en réalité, ce n’est pas le cas puisqu’elle vit en concubinage.

La suite après cette publicité

En plus, elle avait indiqué une fausse adresse ! Du coup, la CAF enquête et notamment sur les réseaux sociaux. Et c’est ainsi qu’elle découvre le pot aux roses avec des publications qui ne concordent pas du tout avec les déclarations de la jeune femme. Au contraire, elle s’affiche avec son compagnon ! Elle écope d’une amende de 500 € avec sursis après avoir escroqué presque 40 000 € ! Pour être exact, 39 268 € en comptant toutes les prestations sociales.

Fraude à la CAF : 25000 euros de trop perçu

Un couple a fraudé la CAF et a touché 25 000 euros en trop

>> À lire aussi : Deux familles détournent plus d’1,7 million d’euros de prestations sociales en France

Une escroquerie courante

La suite après cette publicité

Lors de son audience fixée le 23 juin dernier, cette fausse mère célibataire justifie son comportement en expliquant que son compagnon est un marin-pêcheur. Du coup, c’est à elle que revient l’entretien des deux enfants, et sans aucune aide financière. Sauf qu’en réalité, ce n’est pas tout à fait exact et notamment lorsqu’on regarde ses réseaux sociaux.

Condamnée à 500 € avec sursis, elle aura tout de même détourné jusqu’à 40 000 € ! Une histoire qui est courante puisque la dernière en date, c’était à Allemagne-en-Provence dans les Alpes-de-Haute-Provence. De la même manière, la mère de famille s’est faite coincer à cause des réseaux sociaux et de ses publications où là encore, elle s’affiche sans problème avec son compagnon.

>> À lire aussi : Combien gagne le couple Macron ?

La suite après cette publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.