Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Disparition d’Émile : La version de sa grand-mère laisse perplexe

Publié par Romane TARDY le 07 Sep 2023 à 10:32
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Émile a disparu depuis près de deux mois. Le petit garçon de deux ans a échappé à la vigilance de ses grands-parents au Vernet. D’ailleurs, la déclaration de la grand-mère sur le déroulé de cette journée a laissé perplexe.

La suite après cette publicité

À lire aussi : « Certains n’osent même plus ouvrir les volets » : le maire du Vernet, village de la disparition d’Émile, fait marche arrière

La famille d’Émile suspectée

La suite après cette vidéo

Depuis la disparition d’Émile, toutes les hypothèses sont à l’étude. Accident, enlèvement, certains suspectent même la famille alors que rien ne prouve à ce jour une quelconque implication des proches de l’enfant.

La suite après cette publicité

Après être sortis du silence, les parents d’Émile ont quitté le Vernet pour rejoindre leur résidence principale. Toutefois, dans le village, la méfiance règne encore. Le comportement des grands-parents du petit disparu a interrogé et notamment celui de la grand-mère.

Certains habitants avaient été étonnés de la voir sortir de nouveau au marché ou encore à la piscine peu de temps après la disparition.

émile
La suite après cette publicité

À lire aussi : Émile disparu près d’une cabane en flanc de falaise ?

L’enfant en pleine sieste avant sa disparition ?

Dans un reportage diffusé par BFMTV, certains des propos de la grand-mère ont été rapportés par un habitant. Il a raconté que cette dernière lui avait dit pendant une des battues que l’enfant avait « fait la sieste de 12h à 17h » , le jour de sa disparition.

La suite après cette publicité

Une sieste jugée bien longue pour un enfant de cet âge : « Ça m’a paru bizarre pour un petit » , a commenté l’habitant dans le documentaire.

Émile aurait d’ailleurs disparu aux alentours de 17h. Pour un autre habitant qui a répondu sur TPMP, avec ce timing, la thèse de l’enlèvement est difficile à envisager : « La route du Haut-Vernet, c’est une route classée départementale. Elle est toute petite et on a du mal à se croiser. C’est quand même improbable d’être là au moment où il serait sorti de chez ses grands-parents » .

À lire aussi : Émile : De nouvelles auditions relancent l’enquête

La suite après cette publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.