Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Cet évêque avoue avoir couvert des actes de pédophilie pendant 25 ans

Publié par Lou Tabarin le 29 Mar 2022 à 18:05
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Un ancien évêque de l’État de New York a d’avoué qu’il était au courant des abus sexuels perpétrés par onze prêtres sur des mineurs entre 1977 et 2002. Une affaire morbide.

Dans les années 2000, les Américains tombent des nues. Des journalistes de Boston révèlent un énorme scandale de pédophilie au sein de l’Église catholique. Alors qu’il aurait pu témoigner, un évêque a préféré garder le silence pendant 25 ans afin de couvrir des prêtres.

>>> À lire aussi TikTok : deux influenceurs en crop-top twerkant dans une église choquent la Toile (vidéo)

Au courant des actes de pédophilie pendant 25 ans

Howard James Hubbard est un ancien évêque aujourd’hui âgé de 83 ans. De 1977 à 2014, il occupait la plus haute fonction au sein du diocèse d’Albany dans l’État de New York. Très controversé, il a été accusé d’agressions sexuelles à trois reprises, dont une sur un petit garçon de dix ans. Jamais inculpé pour ces affaires, l’évêque a toujours nié les faits.

En revanche, il a tenté de dénoncer plusieurs membres du clergé de son église. En 2004, il accuse 19 prêtes d’abus sexuels sur mineurs et crée un programme qui permet aux victimes de recevoir une aide financière. Mais derrière cette belle image se cache un tout autre homme.

Un récent rapport de la cour suprême de New York vient d’être publié. Il indique qu’en avril 2021, l’ancien évêque a avoué avoir caché des actes pédophiles.

Il protège les prêtres pour éviter un scandale

Le rapport publié un an après sa déposition fait froid dans le dos. Dans sa déposition de 680 pages déposée sous serment, l’évêque avoue que onze prêtes auraient agressé sexuellement des mineurs entre 1977 et 2002. Tout comme l’ancien Pape Benoît XVI, il est accusé d’avoir gardé sous silence ces actes odieux.

Selon les dires d’Howard James Hubbard rapportés par WNYT Channel 13, il aurait gardé cette affaire secrète pour éviter tout scandale. Pour « soigner » ces prêtes, il préférait les envoyer faire un traitement spirituel plutôt que de les dénoncer aux autorités. Les agresseurs n’ont donc jamais été renvoyés de l’église, et continuaient leurs abus pendant des années. C’est effroyable.

>>> À lire aussi Fusillade dans une église : Un père de famille tue ses 3 enfants puis se suicide

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.