Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Scandale : une jeune femme draguée par un policier après son passage au commissariat

Publié par Mia le 08 Juin 2022 à 7:04
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce lundi 6 juin 2022, une utilisatrice de Twitter a posté un screenshot d’une conversation sur son téléphone. Sur cette image, nous pouvons lire les propos d’un homme en train de lui faire des avances. Seulement, cette jeune femme était draguée par un policier auprès duquel elle avait déposé sa procuration un peu plus tôt. Un véritable scandale sur les réseaux sociaux.

femme porte plainte et se fait draguée par le policier scandale twitter

Une jeune femme draguée par un policier

L’utilisatrice Twitter @oranomg, draguée par un policier, a publié cette photo sur les réseaux peu de temps après les faits. Vers 13 h 38, le policier qui avait recueilli sa procuration lui a envoyé un message sur Messenger et ne s’est pas gêné pour lui avouer son attirance. « Bonjour, je suis le policier qui a pris votre procuration. Je me permets de vous écrire, car je vous ai trouvé ravissante. J’espère que ma démarche ne vous dérange pas. À bientôt peut-être, bonne journée » , lui a-t-il ainsi écrit.

Ni une ni deux, la jeune femme a affiché le policier en cause sur Twitter, quelques minutes plus tard. Un post qui a fait le buzz sur la toile. Beaucoup d’internautes lui conseillent d’ailleurs de porter plainte contre le policier. Difficile à faire pour la jeune femme. Comme quoi, les forces de l’ordre se sentent un peu trop à l’aise en ce moment.

Une faute professionnelle loin d’être rare

Un acte déplacé de la part d’un policier, voilà une affaire qui va faire scandale dans le milieu des forces de l’ordre. En tout cas, ce n’est clairement pas un cas isolé. Dans les commentaires, sur Twitter, nous pouvons voir plusieurs témoignages similaires. Et notamment celui-ci qui rapporte un comportement déplacé envers une femme victime de violences conjugales.

Par ailleurs, un utilisateur a soulevé une autre problématique dans cette affaire. Le policier a, en effet, usé des informations de la police pour un but personnel. Il a donc enfreint plusieurs règles imposées par la profession. « Utilisation de données personnelle pour service personnel, vice de procédure, non-respect des conditions de dépôt de plaintes… » , souligne l’utilisateur.

Notez également que les déboires des policiers sont nombreux. Récemment, un agent de police a traité une femme de « p*te » sur sa messagerie de téléphone. Et ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres.

0