Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Cet homme est l’un des gros hébergeurs d’images pédophiles : sa peine est tombée

Publié par Justine Rousseau le 17 Sep 2021 à 18:00

Un homme qui hébergeait des millions d’images pédophiles sur le dark web a été arrêté et écope de 27 ans de prison. Le dark web étant une version clandestine d’internet.

Eric Marques prend 27 ans de prison

>>> À lire aussi : Dark Web : les données personnelles de votre compte Facebook sont peut-être en vente… pour une somme très coquette !

27 ans de prison et 2 millions de vidéos inconnues des enquêteurs

Eric Marques, un homme âgé de 36 ans seulement, a été arrêté et condamné à 27 ans de prison aux États-Unis, ce jeudi 16 septembre. De nationalité américaine et irlandaise, l’homme a hébergé pendant des années des images pédophiles sur le dark web.

Selon le procureur fédéral Jonathan Lenzner, Eric Marques « était l’un des plus importants diffuseurs de pornographie infantile au monde » , il a « hébergé et aidé à partager des millions d’images et de vidéos horribles d’abus d’enfants » .

Pendant 5 ans, de juillet 2008 à juillet 2013, il a ouvert un service sur le dark web permettant d’héberger des images et des vidéos de plus de 200 sites pédophiles. Certaines images montraient le viol ou des actes sadiques sur des nouveau-nés ou des jeunes enfants. Selon la police, plus de 2 millions de vidéos étaient inconnues des enquêteurs.

L’hébergeur d’images pédophiles arrêté en 2013 en Irlande

Eric Marques est arrêté en Irlande en 2013 alors qu’une vaste opération policière, dont faisait partie la police fédérale américaine et Europol, était à sa poursuite. Il est ensuite extradé vers les États-Unis en 2019. Le 6 février 2020, il se déclare coupable des faits qui lui sont reprochés, ce qui lui évite un procès.

Toutes ces années passées en détention provisoire seront comptabilisées sur sa peine totale. Il devra également verser la somme de 87 000 dollars, soit 74 000 euros, a déclaré le juge Theodore Chuang qui est chargé de fixer la peine du détenu.

>>> À lire aussi : Du sang et de la salive de survivants du Coronavirus en vente sur le Dark Web

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.