Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Un homme retrouvé mort, une balle dans la tête, dans le Gard

Publié par Jessy le 28 Oct 2021 à 7:27
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

C’est un terrible fait divers qui s’est déroulé dans le Gard. Le 26 octobre dernier, un homme a été retrouvé à côté de son véhicule, avec une balle dans la tête. Son père, qui venait lui rendre visite, a découvert le corps. Une enquête est ouverte !

police-adolescent

>>> À lire aussi : On lui annonce qu’il ne lui reste qu’une semaine à vivre… en 48h, tout va basculer pour elle

Un homme tué d’une balle dans la tête dans le Gard

Il est environ 7h30 lorsqu’un artisan de 35 ans se prépare à partir au travail. Comme tous les matins, l’homme va ouvrir le portail de la propriété familiale afin de se rendre à son lieu de travail. Mais le 26 octobre dernier, l’homme n’est jamais parti travailler. Marié et papa de deux enfants, il sera retrouvé un peu plus tard par son père. Un choc intense pour le père, qui a découvert le corps de son fils inerte. Une mauvaise rencontre ? Des problèmes insoupçonnés ? La famille se pose actuellement des questions, alors qu’une enquête a été ouverte !

mail police pass sanitaire

>>> À lire aussi : Il se faisait passer pour un playboy trentenaire pour violer : il était en réalité bien plus âgé…

Une enquête a été ouverte pour retrouver le meurtrier !

Que s’est-il passé ce 26 octobre, aux alentours de 7h30 ? Selon Véronique Compan, la procureure adjointe du Gard, l’artisan de 35 ans était « totalement inconnu de la justice et de la gendarmerie ». Alors que le meurtrier aurait pu vouloir voler le père de deux enfants, rien n’a été dérobé. La voiture de l’homme était d’ailleurs encore dans la cours de la propriété à l’arrivée du père et de la police. La procureure a d’ailleurs indiqué que l’endroit était réputé pour être désert et calme « à cette heure matinale » . Une enquête a été ouverte. « Puisqu’il s’agit d’une balle dans la tête, c’est la piste criminelle qui est privilégiée » . La section de recherches de la gendarmerie nationale de Nîmes a été chargée de l’enquête pour comprendre ce qu’il s’est passé, et les circonstances de ce tragique événement.

>>> À lire aussi : Les manifestants se collent littéralement au sol : la police ne peut pas les embarquer !

Source : 20 Minutes 
close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0