Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Il tabasse son partenaire sexuel lorsqu’il découvre que c’est un homme !

Publié par Claire JONNIER le 18 Déc 2019 à 15:03
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

C’est un drame qui se déroule à Forbach. Ce jour-là, un homme se rend sur un parking désert pour s’offrir les services d’un partenaire sexuel d’une nuit. Le seul problème, c’est qu’au bout d’un moment, il se rend compte que la personne qui lui donne du plaisir n’est autre qu’un homme et non une femme ! Et d’un seul coup, il se met à le tabasser dans une violence inouïe.

La suite après cette publicité

>> À lire aussi : Il dépense tout l’argent récolté pour soigner son fils dans des vacances de luxe et de la drogue

La suite après cette vidéo

À la recherche d’un partenaire sexuel

En 2018, cet homme décide de s’offrir quelques minutes de plaisir avec un partenaire sexuel trouvé sur les réseaux sociaux. C’est ainsi qu’il se rend sur le parking de la piscine de Forbach, à l’abri des regards. Persuadé qu’il s’agit d’une femme, il se retrouve dans la voiture avec la victime qui lui fait une fellation de 40 minutes.

La suite après cette publicité

Le seul problème, c’est qu’au bout d’un moment, il se rend compte que la jeune femme supposée est en réalité un homme, à cause de sa voix grave. Et immédiatement, l’agresseur vire au rouge et commence par lui asséner un grand coup de tête. Mais il ne s’arrête pas là et le tabasse violemment.

>> À lire aussi : Découvrez votre partenaire sexuel idéal selon votre signe du Zodiaque

Inculpé pour « violence commise en raison de l’orientation sexuelle »

La suite après cette publicité

Après s’être rendu compte que son partenaire sexuel est en réalité un homme, il le tabasse et provoque cinq fractures sur le corps de sa victime. Des blessures qui nécessiteront 2 mois d’arrêt de travail et qui vont provoquer l’arrestation de l’agresseur. C’est ainsi que ce mercredi, au tribunal de Sarreguemines, il est jugé pour « violence commise en raison de l’orientation sexuelle de la victime. »

Quant à sa ligne de défense, il invoque le fait d’avoir été berné, ne supportant pas une expérience homosexuelle. En effet, à l’époque, il explique que c’est un papa de deux enfants et il avait même une petite amie… Verdict ce mercredi 18 décembre 2019.

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.