Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Des manifestants font une violente intrusion au Conseil municipal de Saint-Denis !

Publié par Romane TARDY le 09 Oct 2020 à 11:20
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Des dizaines de manifestants ont fait violemment irruption lors d’une réunion du Conseil municipal de Saint-Denis jeudi 8 octobre au soir. Ils ont notamment agressé plusieurs élus. Découvrez cette scène dans la vidéo ci-dessous :

La suite après cette publicité

A lire aussi : Libération de Sophie Pétronin: les larmes de joie de son fils émeuvent la France entière !

Violente intrusion au Conseil municipal de Saint-Denis !

La suite après cette publicité

Jeudi 8 octobre au soir, le Conseil municipal de Saint-Denis tenait une réunion mais elle a été brusquement interrompue. En effet, des dizaines de manifestants ont fait irruption dans la salle. Ils ont agressé « physiquement » plusieurs élus, selon un communiqué du maire PS Mathieu Hanotin. Ils auraient notamment été bousculés et frappés. Heureusement, pas de blessés graves, seul un adjoint au maire a été légèrement blessé.

La municipalité va porter plainte : « Le Conseil municipal de Saint-Denis vient de reprendre après avoir été violemment envahi. La municipalité portera plainte dès demain face à cette agression violente. J’invite également mes collègues qui ont personnellement subi des violences à porter plainte » , a tweeté le maire.

Des agents municipaux dans la foule

La suite après cette publicité

Dans cette foule survoltée se seraient mêlés des agents de la municipalité et des inconnus notamment opposés à la réforme du temps de travail des agents municipaux. « Il est inadmissible que ce lieu soit souillé par les exactions de quelques extrémistes » , a affirmé la municipalité.

Stéphane Troussel, le président PS du conseil départemental de Seine-Saint-Denis, a apporté dans son tweet son « total soutien » aux élus de la ville. Mercredi déjà, une adjointe de Saint-Denis avait été agressée verbalement et menacée lors d’une visite dans un espace jeunesse de la ville. « Aucune violence n’a sa place dans le débat démocratique et ceux qui la pratiquent se disqualifient, surtout quand ils ont été élus eux-mêmes » , a-t-il notamment écrit.

Source : Le Figaro

La suite après cette publicité

A lire aussi : Deux policiers grièvement blessés par arme à feu à Herblay, les agresseurs en fuite

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.