Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Un jeune homme de 18 ans est décédé lors d’un rassemblement automobile illégal

Publié par Lou Tabarin le 03 Mai 2022 à 9:08
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Un jeune homme est mort dans la nuit du samedi 30 avril après avoir été percuté par une voiture. Il participait à un rassemblement non déclaré de passionnés de voitures sur un parking de Somain, dans le Nord.

Police

Une voiture le percute lors d’un rassemblement illégal

Un véritable drame s’est produit dans le Nord. Sur le parking du Intermarché de Somain, une centaine d’automobilistes se sont réunis ce week-end. Comme à leur habitude, ces passionnés de tuning échangent sur leurs voitures et n’hésitent pas à pousser le moteur pour amuser la galerie. Le 30 avril, la soirée illégale a viré au drame.

Peu après minuit, une Golf noire percute violemment Christopher. Le jeune homme de 18 ans a heurté un poteau électrique et est mort sur le coup. « Le choc a été violent » , témoigne une jeune fille sur Facebook.

D’après nos confrères de La Voix du Nord, le conducteur de la voiture aurait tenté de s’enfuir avant d’être arrêté par des participants puis interpellé par la police. Il a été placé en garde à vue, et une enquête est en cours pour déterminer les circonstances de l’accident.

Le maire de la commune pousse un coup de gueule

Dans un communiqué publié sur Facebook, Julien Quennesson, le maire de Somain, n’a pas caché sa colère face à cet accident.

« La mort de ce jeune homme est un véritable drame. Pas plus tard que vendredi, j’ai une nouvelle fois interpellé les services de l’État sur la situation (rassemblement non déclaré dans un parking privé ne dépendant pas du domaine public). Depuis des années j’interpelle les services et autorités compétentes pour faire cesser ces rassemblements qui impactent la tranquillité des Somainois. Le pire est maintenant arrivé et chacun doit en mesurer les conséquences et prendre les décisions qui s’imposent » .

Quelques jours auparavant, le compte Twitter de la Police Nationale du Nord avait rappelé les mesures contre les rodéos urbains. Ils sont passibles d’un an d’emprisonnement et de 15.000 euros d’amende. Ces rassemblements très dangereux peuvent dégénérer et se transformer en véritables drames. En août 2021, une femme de 77 ans est décédée après avoir été percutée par l’un des délinquants.

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0