Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

La jeune Sihem, disparue depuis une semaine, a été retrouvée sans vie dans la forêt

Publié par Alicia Trotin le 02 Fév 2023 à 11:47
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo

Cela faisait une semaine que la jeune Sihem, lycéenne dans le Gard n’avait pas donné de signe de vie. Après un entretien avec le principal suspect, celui-ci serait passé aux aveux, indiquant ainsi où se trouvait le corps de la victime.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Une voiture fonce dans la clientèle d’un bar à Nîmes : le conducteur se fait attaquer par la foule en retour…

La piste de l’enlèvement écartée

La suite après cette publicité

Sihem était partie de chez sa grand-mère mercredi 25 janvier au soir vers 23 h 10. Après de multiples appels de sa famille, son père se décide jeudi 26 janvier à aller voir la police pour signaler sa disparition. Rapidement, les forces de l’ordre ont commencé les recherches. Le procureur avait décidé d’ouvrir une piste en faveur de l’enlèvement.

 « Visiblement, les enquêteurs ont des éléments suffisants pour penser que Sihem n’a pas disparu de son plein gré »

Me Sara Benlefki, avocate de la famille de Sihem
La suite après cette publicité

Après quelques entretiens avec les amis et l’entourage de la jeune fille de 18 ans, les gendarmes ont appris qu’elle était partie retrouver Mahfoud. Connu des services de police du Gard, il aurait une réputation de caïd dans les environs, et aurait été condamné 13 fois pour vols aggravés. Une première hypothèse complètement dingue avait été imaginée. La première idée des autorités était en faveur d’un faux enlèvement dans le but d’arnaquer des trafiquants du coin. Après avoir interrogé l’ex-compagne de Mahfoud ainsi qu’un autre homme, proche de Sihem, les enquêteurs ont déterminé qu’il n’y avait qu’un seul suspect potentiel.

À lire aussi : « On vole mes enfants » : Aurélie Teissier raconte l’enlèvement de ses filles qu’elle recherche depuis 4 ans (vidéo)

Passage aux aveux

La suite après cette publicité

Les forces de l’ordre ont donc interrogé Mahfoud H. pour avoir sa version des faits. D’après lui, la victime était amoureuse de lui mais il se refusait à une telle relation. Au fil de l’entretien avec le potentiel suspect, ce dernier a tout avoué dans la nuit de jeudi 2 février à 2h du matin. Après une dispute, il aurait tenté de faire taire Sihem en lui mettant la main sur la bouche. Ainsi, la jeune fille aurait été étouffée. Le corps a immédiatement été retrouvé dans le Gard, dans une forêt bordant la commune des Salles-du-Gardon. Interrogé toute la nuit, l’homme a choisi de parler, une action qu’il faut tout de même reconnaitre d’après son avocat, Me Jean-Marc Darrigade, avocat de Mahfoud.

 « J’ai assisté un homme qui a décidé d’affronter sa lourde responsabilité dans la disparition de Sihem et faire cesser un suspense insoutenable pour ses proches en guidant les enquêteurs. Il sait que sa faute n’est pas pardonnable mais son silence n’aurait fait que l’aggraver. »

Me Jean-Marc Darrigade
La suite après cette publicité

À lire aussi : Adolescente de 14 ans poignardée : son petit ami passe aux aveux