Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Joggeuse qui a inventé son enlèvement : cette vidéo qui l’a poussée à passer aux aveux !

Publié par Justine le 15 Nov 2021 à 10:59
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Auditionnée vendredi en Mayenne, la jeune joggeuse de 17 ans a reconnu avoir menti. Elle n’a jamais été enlevée par deux personnes conduisant une camionnette verte et s’est blessée accidentellement. Comment les forces de l’ordre ont-elles pu percer le mystère à jour ?

Joggeuse disparition
Les vidéos du jour à ne pas manquer

>>> À lire aussi : Fausse disparition de la joggeuse : Lisa déjà impliquée dans une affaire suspecte en 2019 ?

Le récit de la joggeuse intrigue

Depuis l’annonce de sa disparition, de nombreuses forces de l’ordre ont été déployées pour retrouver la joggeuse et les médias se sont emparés de l’affaire. Retrouvée mardi soir, elle affirme avoir échappé à ses ravisseurs après avoir été enlevée durant son sport. Mais plusieurs zones d’ombre intriguent les policiers.

Âgée de 17 ans, Lisa avoue rapidement avoir inventé cet enlèvement. Un coup dur pour sa famille et les gendarmes qui ne comprennent pas l’origine de ce mensonge. Pourtant, les indices pullulent. Lors de l’interrogatoire du 12 novembre, la joggeuse avoue s’être accidentellement blessée, ne pas avoir été enlevée et « aurait notamment déchiré son t-shirt avec des ciseaux », précise la procureure. Autant d’informations qui nourrissent le mystère : Pourquoi a-t-elle tout inventé ?

>>> À lire aussi : Charlotte Gainsbourg : victime d’une tentative d’enlèvement, le récit glaçant !

La joggeuse révèle ses secrets

Plusieurs raisons semblent être plausibles. Tout d’abord, la journaliste de France Info, Claire Vérone indique que : « C’est en étant confronté à une vidéo qui contredisait ses déclarations que la jeune fille a avoué avoir menti ». Une source proche complète cette révélation en affirmant qu’elle « souffrirait d’un manque de reconnaissance par ses proches ». Durant une audition, la jeune joggeuse a également dévoilé un traumatisme lié à un cambriolage survenu en 2019 où elle s’est retrouvée nez à nez avec les voleurs, révèle Le Parisien.

Autre élément, les forces de l’ordre ont compris son mensonge suite aux résultats des expertises médico-légales : « La jeune fille évoquait des violences disproportionnées par rapport à ses blessures constatées ». Suite à ces révélations, elle risque d’être poursuivie pour « dénonciation de crime imaginaire » et doit subir une expertise psychiatrique.

>>> À lire aussi : Disparition de Gabby Petito: une nouvelle découverte qui fait froid dans le dos

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0