Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

« L’ancienne » : une femme de 70 ans en fauteuil roulant arrêtée pour trafic de drogue

Publié par FJ le 14 Mai 2023 à 10:31
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

C’est un fait divers des plus étonnants qui vient d’être révélé par nos confrères de RMC. Ce lundi 8 mai 2023, une femme de 70 ans se déplaçant en fauteuil roulant a été arrêtée chez elle, à Rouen pour trafic de drogue.

Publicité

Selon les premiers éléments de l’enquête, elle vendait absolument tout, aussi bien du cannabis que de l’héroïne depuis chez elle. Celle qui était surnommée « l’ancienne » dans le quartier a écopé de deux ans de prison.

ancienne fauteuil roulant arreter trafic drogue
iStock

>>> À lire aussi : De la drogue transportée par drones : ce nouveau trafic qui pourrait faire des ravages

Publicité

Un vaste trafic démantelé

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Les affaires de drogues sont malheureusement de plus en plus présentes dans les médias. Et pour cause, la consommation ne cesse d’augmenter, notamment chez les jeunes qui touchent de plus en plus au cannabis mais aussi aux drogues plus dures, comme la cocaïne ou encore l’héroïne.

Mais en plus d’avoir un nombre de consommateurs en constante augmentation, de quoi alarmer le gouvernement, les points de deal, eux aussi, affluent. En effet, avec les différentes crises économiques qui touchent la France, certains n’hésitent pas à vendre de la drogue pour arrondir leur fin de mois. Et ce n’est pas « l’ancienne » qui dira le contraire.

Publicité

>>> À lire aussi : Il oublie son clignotant et démantèle un trafic de drogue 

Une femme de 70 ans en fauteuil roulant arrêtée

Selon les informations de RMC dévoilées ce lundi 8 mai 2023, une femme de 70 ans qui se déplaçait en fauteuil roulant a été arrêtée ce lundi pour trafic de drogue.

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Publicité

Celle qui se faisait appeler « l’ancienne » dans le quartier, vendait depuis chez elle toute sorte de drogue comme du cannabis ou encore de l’héroïne à de nombreux clients. Placée en garde à vue après s’être fait dénoncer par un concurrent, elle a écopé de deux ans de prison avec sursis. Six autres personnes, dont sa fille, ont également été interceptées et ont été condamnées à des peines allant de quatre à dix mois.

Durant sa garde à vue, elle a défendu son activité et a assuré qu’elle avait malgré tout des valeurs, comme notamment ne pas vendre aux « mineurs«  et « aux petits jeunes ». Chaque jour, une dizaine de personnes venaient toquer à sa porte pour récupérer la drogue, soit par la fenêtre, soit en venant passer un peu de temps avec elle.

>>> À lire aussi : Un élu placé en garde à vue pour trafic de drogue durant des soirées chemsex