Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Un maire reçoit des menaces de décapitation : l’inquiétude s’accélère ! (VIDEO)

Publié par Lucie B le 23 Oct 2020 à 10:36
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Jeudi 22 octobre, des inscriptions contenant des menaces de décapitation envers le maire de Bron, Jérémy Dréaud, ont été découvertes.

À lire aussi : Cette star d’internet décède d’une maladie rare à seulement 30 ans !

Des menaces sérieuses

Jeudi 22 octobre, au matin, des habitants d’un quartier de la ville de Bron, ont découvert des menaces de mort envers leur maire, Jérémy Bréaud. À trois endroits différents du quartier, les mêmes inscriptions, écrites à la peinture noire. « Jérémy Bréaud, on va te décapité » et « Nik la mumu » (la police municipale). Le maire LR de Bron, Jérémy Bréaud, n’a pas tardé à réagir face aux menaces contre lui.

« On les a découverts avec indignation, ça nous a profondément choqués. Mais le message est clair c’est que je n’ai pas peur, je ne céderai pas ».  L’élu a décidé de porter plainte pour menaces de mort, en son nom et celui de sa commune.

Pas la première fois pour le maire

Face à ses inscriptions sans équivoque, les habitants de Bron et le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin s’inquiètent. Celui-ci n’a d’ailleurs pas tardé à faire une annonce sur son compte Twitter à propos de cette affaire. « À ma demande, le préfet va saisir la justice et prévoir une protection de l’élu. Soutien à ce maire, comme à tous les élus victimes de menaces ».

Dans le cas du maire de Bron, ces inscriptions menaçantes sont d’autant plus inquiétantes qu’elles ne sont pas les premières. Le 13 octobre dernier, une première menace à l’encontre de l’élu avait été écrite sur un mur, à la craie. « Ceci est une déclaration de guerre. On va tous vous tuer ». Le maire de Bron avait, là encore, porté plainte pour menaces. Selon lui, celles-ci étaient dues à une opération anti-drogue menée par la police municipale de la ville, vendredi 9 octobre. Cette opération avait permis de mettre la main sur 500 grammes de résine de cannabis et 250 grammes d’herbe.

Source : BFMTV

À lire aussi : Samuel Paty : Ce journal porte plainte suite à menaces reçues après à la republication des caricatures de Mahomet !

Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail