Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Mariages blancs : Elles épousent des Algériens contre de l’argent et pour leur offrir un titre de séjour

Publié par Fanny Jacob le 18 Mai 2024 à 14:50
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo

Sur Reims, en France, plusieurs femmes sont accusées dans un grand réseau de mariages blancs, elles épousaient des personnes algériennes en situation irrégulières contre de l’argent. En échange, elles leur permettaient d’avoir un titre de séjour.

La suite après cette publicité
mariages blancs

Dylan Thiry actu people influenceur média Dylan Thiry accusé de trafic d’enfants et de proxénétisme : il sort du silence […] Dylan Thiry accusé de trafic d’enfants et de proxénétisme : il sort du silence

Un réseau de mariages blancs démantelé à Reims

La suite après cette publicité

Après le démantèlement de cet important trafic de corps revendus 1200 euros, les forces de l’ordre ont réussi à intercepter un réseau de mariages blancs en France, et plus précisément à Reims.

Peu de temps après l’histoire du « mariage du siècle » à Paris, la police a frappé fort en interceptant un important réseau de mariages blancs au niveau de la ville de Reims dans la Marne en région Champagne-Ardenne.

Un mariage blanc désigne l’union entre deux personnes pour les papiers, pour des raisons autres que la vie commune.

La suite après cette publicité

Dans ce cas des accusées, elles ont épousé des hommes en situation irrégulière pour leur permettre d’avoir un titre de séjour en France. En contrepartie, elles empochaient une belle somme d’argent.

Ce mardi, au tribunal correctionnel, plusieurs femmes étaient jugées pour avoir épousé des algériens en situation irrégulière. Ces mariages blancs auraient été organisés par deux hommes, entre 2015 et 2018.

Onze femmes, d’environ 30 ans à 61 ans, étaient convoquées pour le procès, mais elles ne sont pas toutes venues au jugement. La majorité d’entre elles ont admis avoir accepté des mariages blancs contre de l’argent.

La suite après cette publicité
mariages blancs

« Ce dossier, c’est celui de la misère humaine »

En échange d’une rémunération, afin de sortir de la galère financière, elles devaient donc épouser des personnes en situation irrégulière pour leur permettre d’avoir un titre de séjour sur le sol français.

La suite après cette publicité

Les rémunérations étaient différentes selon les cas, mais généralement, cela correspondait à 10 000 euros. La femme touchait 5000 euros lors du mariage puis 5000 euros lorsque son époux recevait les papiers.

C’est grâce à l’ex de l’une des accusées que les forces de l’ordre ont été mises au courant. Et, après enquête, les mariages blancs ont été confirmés. Notamment, le nom des maris n’apparaissait jamais sur les contrats de logement et ils n’habitaient même pas avec leurs épouses.

L’avocate Me Marine Cens, qui défendait certaines prévenues, a assuré qu’elles avaient toutes accepté ce deal afin de se sortir de gros problèmes financiers. « Ce dossier, c’est celui de la misère humaine », a-t-elle expliqué.

La suite après cette publicité

« Elles n’avaient pas la notion de ce réseau. Dans ce dossier, leur place est sur le banc des parties civiles », ajoute-t-elle. De ce fait, le tribunal devrait être clément avec les accusées, mais punies quand même.

P. Diddy Le rappeur P. Diddy accusé de trafic se*uel : ses propriétés visées par d’impre […] Le rappeur P. Diddy accusé de trafic se*uel : ses propriétés visées par d’impressionnantes descentes de […]

Les accusé(e)s condamné(e)s au tribunal correctionnel

La suite après cette publicité

« Elles ont quand même accepté des sommes conséquentes. C’est répréhensible », explique la procureure. L’avocate a réclamé un stage de citoyenneté. Apparemment, une des femmes accusées est même tombée amoureuse de son mari.

Finalement, le tribunal a accepté la demande et elles ont écopé d’un stage de citoyenneté. Une des accusées a été condamnée en supplément à une amende de 3000 euros pour avoir organisé certains mariages.

Les deux organisateurs du réseau, natifs algériens, ont aussi été condamnés. L’un d’eux a eu droit à 15 mois de prison avec sursis et une interdiction du territoire français pendant cinq ans. Quant au second, il a été condamné à 9 mois de prison, sans interdiction du territoire national.

La suite après cette publicité

Pour rappel, ce n’est pas la première fois qu’une telle affaire éclate sur Reims.

et si on se rencontrait emission demande mariage josy remy Et si on se rencontrait ? : Une candidate demande en mariage son amant virtuel dès le […] Et si on se rencontrait ? : Une candidate demande en mariage son amant virtuel dès le premier rendez-vous, les […]