Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Jean Castex au plus mal : le premier ministre en danger

Publié par Jessy le 10 Fév 2022 à 10:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Les faits remontent à deux mois. Un habitant de l’Ain a eu la mauvaise surprise de se retrouver en garde à vue pour « menace de mort envers une personne dépositaire du pouvoir public » . Il avait menacé Jean Castex de mort, en voulant lui « couper la tête » .

La suite après cette publicité

>>> À lire aussi : Emmanuel Macron face à Vladimir Poutine : Que retenir de leur rencontre au sommet ?

La suite après cette vidéo

Un homme de 56 ans menace Jean Castex de mort

En décembre dernier, Jean Castex a reçu un message anonyme de la part d’un internaute via le site internet officiel de Matignon. Dans ce message, l’homme de 56 ans a exprimé sa profonde colère envers le Premier ministre du gouvernement. Un message qui aurait pu ne pas avoir beaucoup d’incidences…

La suite après cette publicité

Et pourtant, l’homme a décidé de menacer Jean Castex de mort. Dans son message, il a indiqué vouloir « couper la tête » du Premier ministre. L’homme politique a décidé de porter plainte. Deux mois plus tard, le quinquagénaire est retrouvé et placé en garde à vue pour « menace de mort sur une personne dépositaire du pouvoir public » . L’homme devra donc répondre de ses actes devant la justice.

"Castex en prison" le premier Ministre violemment pris à parti dans un quartier d'Isère

>>> À lire aussi : « Qu’est-ce que vous avez dit là ? » : Marine Le Pen interrompt Anne-Sophie Lapix dans le « 20h22 »

Le quinquagénaire reconnaît les faits

La suite après cette publicité

Lors de sa garde à vue, l’homme de 56 ans a été interrogé par les policiers. Il a été retrouvé à Péronnais, dans l’Ain. Face aux forces de l’ordre, il reconnaît les faits, mais souhaite se défendre. Le 14 décembre, il décide d’envoyer ce message au Premier ministre. Selon ses dires, l’homme était « en colère » et « très alcoolisé » , comme le rapporte 20 minutes. Il devra cependant répondre de ses actes devant la justice en mars prochain.

Il sera convoqué devant le tribunal correctionnel de Bourg-en-Bresse. Chaque jour, de nombreuses personnalités politiques subissent des menaces de mort et des insultes sur Internet ou dans la rue. En juin 2021, Emmanuel Macron avait été giflé par un homme alors qu’il était en déplacement dans la Drôme.

>>> À lire aussi : Emmanuel Macron : ce terrible constat qui s’abat sur le président

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.