Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Elle meurt en se trompant d’huile pour faire ses frites

Publié par Nicolas F le 20 Oct 2021 à 15:18
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Une femme est morte après avoir été intoxiquée en utilisant accidentellement de l’huile impropre à la consommation pour faire ses frites. Cette Britannique avait pourtant pu être sauvée par les pompiers, emprisonnée par une épaisse fumée noire qui s’échappait de la friteuse. Elle mourra plusieurs jours après l’incident, ses poumons ayant été attaqués par les fumées toxiques.

> À lire aussi : On sait enfin ce qu’il y a dans les frites McDo, et c’est pas joli joli

Une dame atteinte d’une légère démence utilise de l’huile mécanique pour faire ses frites

Carol Oldfield, 74 ans, originaire de Ripley, dans le centre de l’Angleterre, s’est trompée en remplissant l’huile de sa friteuse. Elle a confondu la bouteille d’huile avec une autre huile, que l’on appelle de l’huile 3 en 1. L’huile 3 en 1 est multi-usage, utilisée principalement en mécanique, pour lubrifier les chaines de vélo ou nettoyer des pièces automobiles. La vieille dame a mis sa friteuse en marche, avec cette huile impropre à la consommation, et s’est endormie. Elle a été réveillée par une épaisse fumée noire qui s’était répandue dans toute la maison. Elle réussit à atteindre son téléphone et appeler les secours. En attendant les secours, on lui a conseillé de rester à l’étage, le plus loin possible de la fumée. Les pompiers et les secouristes sont arrivés chez elle en quelques minutes, ont aéré la maison et l’ont délivrée.

> À lire aussi : Des frites maisons sans friteuse : la recette facile

Intoxiquée à la fumée, elle mourra quelques jours plus tard

Emmenée à l’hôpital, les médecins l’auscultent et rien de particulier ni d’alarmant ne ressort des premiers tests. Malheureusement, durant les jours qui ont suivi, sa santé s’est gravement détériorée. Elle avait une toux profonde et douloureuse. L’incident s’est produit le 7 mars, le 16 mars, elle a été emmenée aux soins intensifs. Le 18 mars, elle est morte des suites des irritations internes causées par les fumées toxiques. Les médecins avaient décelé chez elle les premiers signes de démence, qui sont à l’origine de sa méprise entre les différents types d’huile. L’autopsie indique qu’elle est morte d’une pneumonie due à  l’inhalation de la fumée.

> À lire aussi : Des frites sans trop de calories, c’est possible grâce à cette friteuse

Crédits : PA – Source : LadBible