Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Mort soudaine d’un agent SNCF : Nouvelles révélations sur la mystérieuse boisson ingérée

Publié par Elodie GD le 06 Avr 2023 à 16:34
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le mystère entoure encore la mort d’un agent SNCF, décédé ce 3 avril à la gare de Châteauroux, après avoir ingéré un liquide inconnu. Cependant, de nouveaux éléments ont été rapportés à l’AFP, donnant plus de détails sur les circonstances du drame.

>> A lire aussi : Cet agent SNCF fait une annonce hilarante, les passagers du train sont morts de rire (vidéo)

Drame à la SNCF

Lundi 3 avril, un agent SNCF de 41 ans s’est écroulé à la gare de Châteauroux, à Saint-Etienne. Un drame qui survient environ un quart d’heure après qu’il a ingéré un mystérieux liquide. Il se trouvait dans un bagage abandonné, rapporté par des voyageurs.

Aussitôt après l’avoir ingéré, il a été pris de convulsions et de vomissements et a fini par perdre connaissance.

Malheureusement, le Samu, arrivé sur les lieux peu de temps après, n’a pas réussi à le réanimer. Une enquête a été ouverte afin de déterminer les causes de la mort de ce père de famille.

Elle vise non seulement à identifier ce que contenait le liquide, mais également à savoir si le décès de l’homme de 41 ans ne serait pas lié à « un état de santé antérieur dégradé » , comme le stipule le procureur.

agent sncf

>> A lire aussi : Un agent SNCF fait le buzz et répond aux gens qui critiquent la société

Une mort par intoxication ou overdose

Ce 5 avril, l’AFP a révélé de nouveaux éléments. On apprend ainsi que le sac qui a été rapporté à l’agent SNCF contenait en fait deux fioles. Celle dont il a ingéré le contenu renfermait un liquide chimique et toxique qui a provoqué sa mort. L’autre, sur laquelle était inscrit « Rhum », contenait un liquide à base d’alcool.

Selon les premiers éléments de l’enquête, l’autopsie du fonctionnaire a révélé une mort par intoxication ou overdose. « Les premières analyses, à confirmer, font état de présence de cocaïne et de produits de coupe de crack » , a dévoilé Le Parisien.

Les résultats détaillés devraient être connus dès samedi.

Un collègue de l’agent décédé a, lui aussi, porté la fiole à ses lèvres. Cependant, il n’a pas ingéré le liquide. Malgré tout, il a indiqué s’être senti mal lui aussi : « Il a été pris de picotements à la langue et aux lèvres » , a rapporté un membre de la CGT cheminot.

>> A lire aussi : SNCF : quels-sont les trajets de train les plus chers de France ?

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Les vidéos du jour à ne pas manquer
0