Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Mort d’Émile : nouvelle révélation, une piste se précise

Publié par Gabrielle Nourry le 31 Mai 2024 à 12:13
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo
emile affaire
La suite après cette publicité

Le 8 juillet 2023 restera gravé dans les mémoires comme le jour où Émile, deux ans et demi, a mystérieusement disparu dans les Alpes-de-Haute-Provence. Alors que des ossements du petit garçon ont été retrouvés neuf mois après sa disparition, cette affaire a été marquée par de nombreux rebondissements.

Une affaire dans laquelle subsiste de nombreuses zones d’ombres, une question persiste : De qui ou de quoi a-t-il été victime ? Récemment, une hypothèse a refait surface : celle de l’implication d’un animal sauvage.

Décès d'Émile : retour sur les traces du garçonnet
La suite après cette publicité

On se demande également comment ses ossements ont-ils pu se retrouver dans une zone déjà fouillée quelques mois auparavant ? Alors que la piste de l’animal sauvage pourrait expliquer cela, voici une chronologie de cette disparition qui n’a cessé de faire parler d’elle dans l’Hexagone.

affaire Raphaël Hurtig emile (2) Affaire Émile : Cette autre disparition d’enfant dans le même secteur qui refai […] Affaire Émile : Cette autre disparition d’enfant dans le même secteur qui refait surface

Émile : une disparition qui a bouleversé la France

La suite après cette publicité

Ce jour-là, Émile était en vacances chez ses grands-parents au Haut-Vernet, un hameau niché au cœur des montagnes. Alors qu’il jouait dans le jardin, ce dernier a disparu sans laisser de trace sans que personne comprenne comment ni pourquoi.

emile ossements

L’alerte concernant le petit garçon a été donnée en fin d’après-midi, ce qui a déclenché une mobilisation sans précédent jusqu’à très tard dans la nuit pour tenter de le retrouver le plus vite possible.

La suite après cette publicité

Le lendemain, dès le 9 juillet, une opération de plus grande envergure a été lancée et tous les moyens disponibles ont été déployés : des secouristes, des villageois, des gendarmes, mais aussi des drones thermiques et des chiens spécialisés ont été mobilisés pour partir à sa recherche.

Malgré des fouilles intensives et plus d’une dizaine de témoignages recueillis de la part de personnes qui disaient avoir vu l’enfant quelques heures avant sa disparition, aucun élément n’a pu faire avancer l’enquête.

emile disparition detail absence intrigue
La suite après cette publicité

Le 10 juillet, après une nouvelle journée de recherches, le préfet a annoncé l’arrêt des battues. Une décision après laquelle le site du Haut-Vernet a été fermé à toute personne étrangère au hameau.

Toutes les maisons ont été fouillées, mais là encore, rien n’a permis de mettre la main sur des indices. Au fil des jours, l’atmosphère dans le hameau du Haut-Vernet est devenue de plus en plus irrespirable 

Les habitants se sont retrouvés sous le feu des projecteurs et ont fait l’objet d’interrogations et de suspicions incessantes. Les récits contradictoires des témoins et les rumeurs ont alimenté un peu plus le mystère entourant l’inquiétante disparition du petit garçon.

La suite après cette publicité
emile voiture

emile disparition mere sort silence La mère d’Émile prend la parole pour la première fois depuis sa mort La mère d’Émile prend la parole pour la première fois depuis sa mort

La famille du garçon pointée du doigt

La suite après cette publicité

Peu à peu, les regards se sont tournés vers la famille d’Emile. Des questions ont en effet émergé concernant leur comportement et leur implication dans cette affaire.

Des soupçons ont d’abord été dirigés vers ses grands-parents qui étaient responsables de sa garde au moment de sa disparition. Certains ont remis en question leur vigilance après avoir perdu de vue Émile, ce qui a alimenté les spéculations les concernant.

Des rumeurs ont également circulé concernant les parents d’Émile qui n’étaient pas présents au moment de sa disparition mais qui se trouvaient dans une autre localité.

La suite après cette publicité
Décès du petit Émile : la randonneuse s'exprime

Leur silence initial et leur communication limitée avec les médias ont suscité de grandes interrogations sur leur implication dans la disparition de leur fils avant que la maman d’Émile ne prenne finalement la parole pour lancer un appel.

Toutefois, les mois ont passé sans réelle avancée dans l’enquête. Les perquisitions, les interrogatoires, les analyses… Malgré tous les efforts des enquêteurs, le mystère restait entier. Chaque piste explorée semblait se dissoudre dans l’incertitude, laissant les autorités dans une impasse désespérante.

La suite après cette publicité
emile randonneuse

Décès du petit Émile : la randonneuse s'exprime « Je savais que c’était lui » : la randonneuse qui a trouvé le crâne d’Em […] « Je savais que c’était lui » : la randonneuse qui a trouvé le crâne d’Emile sort du silence […]

L’affaire prend un tournant radical

La suite après cette publicité

C’est le 30 mars 2024 qu’un tournant inattendu s’est finalement produit : Ce jour-là, une randonneuse a fait une découverte macabre. Elle a retrouvé un crâne humain dans une zone qui avait déjà été inspectée à plusieurs reprises. Une zone en pleine nature, escarpée et pas facile d’accès, située à quelques kilomètres seulement du Haut-Vernet.

Les analyses ADN ont alors confirmé le pire : il s’agissait bel et bien des restes d’Émile qui avait échappé à la surveillance de ses grands-parents neuf mois plus tôt.

emile ossements
La suite après cette publicité

Cette terrible découverte a plongé la France entière dans une profonde tristesse et a relancé les investigations de plus belle. Depuis, de nombreuses questions se posent : Comment les ossements ont-ils été découverts dans une zone déjà fouillée ? Quelles sont les circonstances exactes de la disparition d’Émile et qui est responsable de cette tragédie

Malgré les progrès de l’enquête, ces questions continuent de hanter les esprits. Avec la confirmation de la mort d’Émile, une étape cruciale de l’enquête a été franchie. Cependant, cela marque également le début d’une nouvelle phase : celle de la recherche de la vérité.

À ce jour, les investigations se poursuivent pour savoir si sa mort est le fruit d’une action humaine, animale ou bien d’un simple accident. Les enquêteurs redoublent d’efforts pour rendre justice à ce petit garçon dont le destin a été brutalement interrompu.

La suite après cette publicité
emile medium

Décès du petit Émile : une ambiance malsaine Décès d’Émile : Une amie de la famille témoigne d’une « atmosphère malsai […] Décès d’Émile : Une amie de la famille témoigne d’une « atmosphère malsaine » autour du grand-père […]

Plusieurs pistes évoquées dans la mort d’Émile

La suite après cette publicité

Depuis le début de l’affaire, plusieurs pistes ont été étudiées par les enquêteurs : chute accidentelle, accident de la route, enlèvement suivi d’un meurtre… Une autre hypothèse a été évoquée à plusieurs reprises : l’implication d’un animal sauvage et notamment celle d’un loup solitaire.

En fait, selon des témoignages d’habitants, des loups vivraient non loin du hameau, entre montagne et forêt. Auprès du Figaro, le chasseur Stéphane Chevrier explique. « Notre département des Alpes-de-Haute-Provence est l’un de ceux où la population de loups recensée est la plus importante. Moi, il m’est arrivé d’en voir », peut-on lire.

Disparition d'Émile : un commerçant entendu
La suite après cette publicité

« Début septembre encore, le lieutenant de louveterie en a prélevé quelques-uns, suite à des attaques sur des vaches et des moutons, du côté de la montagne du Vernet, à quelques kilomètres », ajoute le chasseur.

Par contre, le chasseur ne pense pas qu’un loup ait pu tuer l’enfant. « Pas pour tuer. Je ne suis pas un expert dans le domaine, mais cela me paraît exclu. En revanche, qu’un loup se nourrisse d’une dépouille et la déplace, c’est possible », a aussi expliqué Stéphane Chevrier.

François Balique, le maire du village, s’est aussi exprimé sur la question auprès de Marianne. « S’il n’y a personne, un loup peut très bien attraper un enfant à la fontaine du village et courir une demi-heure sans s’arrêter, sans relâcher la pression et sans faire couler de sang », lit-on. Et si un autre animal était finalement impliqué ?

La suite après cette publicité
disparition emile maire vernet villageois (1)

emile ouvriers Décès d’Émile : Ces deux personnes dans le viseur des enquêteurs Décès d’Émile : Ces deux personnes dans le viseur des enquêteurs

Une hypothèse refait surface dans cette disparition

La suite après cette publicité

Un animal sauvage aperçu par des habitants

Plusieurs hypothèses ont été mises en avant dans l’affaire de ce petit garçon, mais aucune n’a permis d’apporter de réponses concrètes et les raisons de son décès demeurent floues. Mais d’après les informations de BFMTV publiées le mercredi 22 mai, un animal dangereux aurait été aperçu dans les Alpes-de-Haute-Provence.

Plusieurs habitants ont affirmé avoir aperçu un chacal doré près du village de Montfuron. Une information à prendre au sérieux puisque cette commune ne se situe qu’à une centaine de kilomètres du Haut-Vernet. Ces dernières années, ce canidé originaire de l’Europe de l’Est a fait plusieurs apparitions en France.

La suite après cette publicité

Cet animal fait penser à la fois à un renard et à un loup. Le chacal doré est un animal très discret qui est difficile à observer. Il n’est à priori pas dangereux pour l’Homme, aucune attaque sur l’Homme n’a été recensée. Mais le canidé observé dans les Alpes-de-Haute-Provence pourrait-il être à l’origine de la mort du petit Émile ?

Plusieurs éléments confirment la piste animale

Par ailleurs, est-il possible qu’il ait parcouru la distance qui sépare les deux villages en quelques semaines ? Si plusieurs interrogations persistent, cette piste est à prendre au sérieux. Pour rappel, l’hypothèse que le petit garçon ait été victime d’un animal a été évoquée à plusieurs reprises.

Émile
La suite après cette publicité

Après la découverte du crâne de l’enfant, des analyses approfondies ont été menées. Les résultats ont révélé la présence de « petites fractures et des fissures post-mortem ». « Il y avait des traces de morsure, probablement causées par un ou des animaux« , avait précisé le procureur Jean-Luc Blachon.

Des éléments qui laissent penser qu’un animal est passé par là. Alors que seul le crâne d’Émile a été retrouvé, des animaux auraient pu jouer avec les os. À seulement deux ans et demi, il est probable que le garçon n’ait pas pu se défendre ou n’ait pas eu pleinement conscience du danger face à un animal sauvage. L’enfant aurait-il tenté de l’approcher ?

Nouveau témoignage dans le cadre de la disparition de Lina « Elle marchait drôlement vite » : un nouveau témoin assure avoir croisé Lina « Elle marchait drôlement vite » : un nouveau témoin assure avoir croisé Lina