Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Elle travaillait au McDo pour financer ses études mais un jour, dans le casier du vestiaire, elle a fait une immonde découverte !

Publié par Manon CAPELLE le 27 Nov 2019 à 12:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

À Paris, une étudiante travaillait au McDonald’s situé rue Réaumur, pour financer ses études. La jeune femme a eu la terrible surprise de découvrir que son manager la filmait à son insu dans les vestiaires du fast-food. Après avoir dénoncé les agissements de son manager auprès de la direction, elle a été licenciée. 

La suite après cette publicité
Mc Donald's employée licenciée, manager la filmait à son insu

>>> À lire aussi : Cet ancien serveur de Mc Do devient une icône mondiale suite à sa confession improbable et réjouissante

Le manager filme l’étudiante à son insu dans les vestiaires

Cette étudiante a commencé à travailler chez McDonald’s le 16 octobre dernier. Elle rejoint l’équipe du fast-food situé rue Réaumur, dans le IIème arrondissement de Paris.

La suite après cette publicité
La suite après cette vidéo

Seulement quinze jours après le début de son travail, la jeune femme va vivre une expérience terrible. Un matin, l’étudiante découvre un téléphone caché dans le vestiaire des femmes. Elle raconte : « Il se trouvait dans le casier grand ouvert d’une de mes collègues. […] Il enregistrait avec la caméra dirigée vers mon casier et l’entrée des toilettes du vestiaire des filles. »

Elle attrape le téléphone, qui n’est pas verrouillé, et découvre qu’il appartient à son manager. La jeune femme explique que l’on voit le bras de l’homme positionner le téléphone sur la dernière vidéo enregistrée.

>>> À lire aussi : McDonald’s vire son PDG après une liaison amoureuse au sein de l’entreprise !

La suite après cette publicité

Elle se fait licencier après avoir dénoncé son manager

Alors en temps partiel, cette jeune employée va bénéficier d’un arrêt de travail avant de recevoir une notification de la part de sa direction l’informant d’une rupture de contrat de travail, le 20 novembre dernier.

L’étudiante avait signé un CDI comme équipière polyvalente pour financer ses études à Paris. Elle confie : « Je voulais juste travailler. » D’ailleurs, elle est convaincue que son licenciement est lié à la plainte qu’elle a déposée. Mais également, à cause des liens familiaux qui existent entre le gérant du fast-food et le manager concerné.

La suite après cette publicité

« C’est son fils, je l’ai appris après les faits » assure l’ancienne employée. Effectivement, les deux hommes portent le même nom, mais le restaurant n’a jamais confirmé leur lien de parenté.

Ainsi, l’étudiante a demandé au CROUS (Centre régional des oeuvres universitaires et scolaires) une aide financière en urgence. Aussi, un médecin lui aurait prescrit des médicaments pour calmer ses crises d’angoisse. « Je n’en dors plus la nuit depuis, je me sens salie. Partout où je vais, je regarde s’il y a des caméras » raconte-t-elle.

Depuis, McDonald’s aurait procédé à la mise à pied du manager. Finalement, il aurait été licencié « suite à une enquête interne ».

La suite après cette publicité

>>> À lire aussi : Votre mariage à McDonald’s, ça vous tente ? Maintenant, c’est possible !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.