Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

McDonald’s vire son PDG après une liaison amoureuse au sein de l’entreprise !

Publié par Maxime le 04 Nov 2019 à 12:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

« No zob in job ! » L’adage est bien connu et s’impose comme une ligne de conduite à respecter contre les fantasmes sur l’amour au travail. Dans un sondage IFOP de 2018 commandé par un site de « conseils en séduction » , 1 Français sur 4 confiait avoir rencontré l’homme ou la femme de sa vie au travail.

Ces relations amoureuses au bureau, pas forcément très évidentes à gérer, peuvent causer bien des soucis professionnels. Aux États-Unis, le géant du fast-food McDonald’s a ainsi contraint son directeur général Steve Easterbrook à quitter l’entreprise, dimanche, à cause d’une récente liaison avec un ou une salarié(e), contraire aux règles de l’entreprise.

Steve Easterbrook

>>>À lire aussi : Un employé de McDo révèle pourquoi vous devriez toujours demander votre ticket au McDonald’s

Pas de liaison amoureuse entre employés chez McDonald’s

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

La nouvelle a été annoncée dimanche dans un communiqué publié sur le site de McDonald’s. Le conseil d’administration du groupe avance que Steve Easterbrook « a enfreint le règlement de l’entreprise et a fait preuve d’un mauvais jugement en ce qui concerne une récente relation consentie avec un(e) membre du personnel » .

Dans le communiqué, le géant du fast-food ne donne pas d’informations supplémentaires sur le salarié en question, sans préciser s’il s’agissait d’un homme ou d’une femme. Limogé après quatre années passées au poste de directeur général, Steve Easterbrook reconnait avoir commis « une erreur » dans une lettre adressée aux salariés, consultée par l’AFP. « Étant donné les valeurs de l’entreprise, j’estime comme le conseil d’administration qu’il est temps pour moi de passer à autre chose »  affirme-t-il dans cet écrit.

>>>À lire aussi : Votre mariage à McDonald’s, ça vous tente ? Maintenant, c’est possible !

Un sujet très sensible aux Etats-Unis depuis la vague #MeToo

Le groupe McDonald’s assure que le départ de Steve Easterbrook n’a « pas de rapport avec la performance opérationnelle ou financière » de l’entreprise. Les liaisons sur le lieu de travail sont devenues très sensibles depuis le mouvement #MeToo contre le harcèlement et les agressions sexuelles.

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Plusieurs entreprises préfèrent ainsi limiter les risques en interdisant formellement les relations amoureuses dans un cadre professionnel. Le départ du PDG de McDonald’s s’inscrit dans cette logique et vient s’ajouter à la liste des autres liaisons fatales aux directeurs de grandes entreprises internationales. Steve Easterbrook est remplacé, avec effet immédiat, par Chris Kempczinski, qui gérait jusqu’alors les activités et intérêts de McDonald’s sur le sol américain.

>>>À lire aussi : Des traces de caca trouvées sur tous les écrans tactiles testés chez McDonald’s !