Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Suicide d’un célèbre chef parisien suite à des accusations d’agressions sexuelles !

Publié par Lucie B le 30 Sep 2020 à 10:21
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Originaire du Japon, formé par de grands chefs français, Taku Sekine était à la tête de deux restaurants. Depuis deux mois, des rumeurs d’agressions sexuelles étaient dirigées à l’encontre du chef cuisinier parisien. Il s’est suicidé le 29 septembre.

À lire aussi : Quand il a vu ce que cet homme jetait du viaduc, il a eu un choc !

Les vidéos du jour à ne pas manquer

Un chef à succès

Formé par le grand chef Alain Ducasse, Taku Sekine a passé trois années au Plaza Athénée avant d’achever sa formation avec la chef Hélène Darroze. En 2014, il ouvre son premier restaurant le Dersou dans le quartier Bastille. Fervent de la bistronomie, qu’il défriche en utilisant du yuzu et du livèche, il associe les mets et les cocktails.

Son restaurant est qualifié « meilleure table 2016 » par le guide du Fooding. En 2019, Taku Sekine ouvre son deuxième restaurant, le Cheval d’Or, où il revisite des classiques japonais et chinois. Ce nouveau restaurant remporte aussi un franc succès.

Des accusations d’agressions sexuelles

Tout commence le 1 août 2020, une internaute canadienne met en ligne sur son compte Instagram, son témoignage d’une agression sexuelle qu’elle aurait subi la part d’un « père et célèbre restaurateur » à Paris, le 8 janvier 2019 .  » Tu es entré dans ma chambre pendant que je dormais, tu as essayé de coucher avec moi et tu as commencé à m’agresser sexuellement » . Elle n’a pas déposé plainte et termine son témoignage par cette phrase : « J’avais 25 ans quand cela est arrivé, tu en avais 38 » . Elle parle également d’une rumeur qui certifie qu’il y a dix autres témoignages d’agressions sexuelles par le même chef.

Le monde de la gastronomie parisienne s’emballe suite à ce témoignage. Le 12 août, le magazine Fou de pâtisserie, déclare, sans nommer le chef, arrêté de parler de celui-ci et de manger à ses restaurants. Le 6 septembre, le site actualité gastronomique Atabula révèle le nom de Taku Sekine. La famille de Taku Sekine a publié un communiqué suite à son suicide pour expliquer son geste. « Il a mis fin à ses jours, emporté par une grave dépression consécutive à sa mise en cause publique avec une récurrence s’apparentant à un véritable acharnement. »

Source : Le Monde

À lire aussi : Mort de Victorine: la maman de la petite Maëlys réagit à cette tragédie ! (VIDEO)

0