Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

La petite Maddie : le procureur allemand révèle qu’il a des preuves de sa mort

Publié par Manon CAPELLE le 10 Juin 2020 à 17:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La petite Maddie avait disparu en 2007. Le procureur allemand en charge de l’affaire a indiqué avoir des preuves de la mort de la jeune fille, sans pour autant en avoir assez pour inculper le suspect, un certain Christian Brueckner.

La suite après cette publicité
Maddie police allemande

>>> À lire aussi : Les violences policières « volontaires » ont augmenté de 41% en 2019 !

La petite Maddie serait morte, selon le procureur

La suite après cette vidéo

C’est une affaire qui a débuté en 2007. La petite Maddie était en vacances au Portugal avec ses parents et ses frères, à Praia da Luz. Le procureur allemand, Hans Christian Wolter, a indiqué : « Toutes les informations montrent que la fillette est morte. Nous n’avons aucune information sur le fait qu’elle serait en vie. Tout pointe vers le fait que Madeleine est morte. »

La suite après cette publicité

Ainsi, il a ajouté : « Il y a des choses que nous ne pouvons pas communiquer mais qui prouvent que Madeleine est morte, même si je dois le reconnaître, nous n’avons pas le corps. Et le corps serait la preuve irréfutable, la preuve la plus cruciale. Nous nous attendons à ce qu’elle soit morte mais nous n’avons pas assez de matériel pour inculper pour meurtre notre suspect allemand. »

Le suspect travaillait, en 2007, dans une station balnéaire « où il faisait des petits boulots. » Actuellement, le suspect est emprisonné pour trafic de drogue et pour le viol d’une touriste allemande de 72 ans.

>>> À lire aussi : Affaire Elisa Pilarski: les avocats de l’affaire prennent la parole…

La suite après cette publicité

Le suspect a avoué à plusieurs reprises

L’homme avait déjà admis avoir enlevé la petite Maddie à deux reprises. La première fois en 2014, en Allemagne. Sa collègue de travail avait expliqué la colère dont avait été pris l’homme lorsqu’elle avait évoqué la disparition de la jeune fillette. Il aurait même dit qu’elle était « morte et que c’était une bonne chose. » 

Aussi, en 2017, le suspect aurait reconnu l’avoir enlevé dans un autre bar allemand, lorsqu’une émission sur sa disparition passait à la télévision.

La suite après cette publicité

Par ailleurs, l’homme allemand est aussi le suspect dans trois autres affaires. Il serait impliqué dans la disparition d’une autre petite fille en 2015 en Allemagne et d’un garçon en 1996 au Portugal. Quant à la police belge, elle a rouvert un dossier concernant le meurtre d’une adolescente en 1996.

>>> À lire aussi : En s’approchant de la voiture garée au soleil, ils ont découvert l’horreur ! (VIDEO)

Source : Paris Match

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.