Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Brigitte Macron au plus mal : Cette agression qui la bouleverse

Publié par Romane TARDY le 16 Mai 2023 à 15:37
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Brigitte Macron est au plus mal. Elle a appris l’agression d’un membre de sa famille à Amiens. Les faits se sont produits juste après l’interview d’Emmanuel Macron.

Publicité

À lire aussi : Brigitte Macron : ce soir où sa vie a basculé

Le petit-neveu de Brigitte Macron agressé

La famille Trogneux a vécu un drame. Jean-Baptiste, le petit-neveu de Brigitte Macron, a été agressé à Amiens.

Publicité

Lundi soir, après l’interview d’Emmanuel Macron sur TF1, une dizaine de personnes se sont dirigées vers la chocolaterie familiale. Ils s’en sont pris à la boutique avec des jets de projectiles, telles des poubelles, sur la vitrine.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Vivant au-dessus du commerce, le petit-neveu de la Première dame est descendu pour voir ce qui se passait. Malheureusement, les malfaiteurs lui sont tombés dessus. Mis au sol, il a reçu de nombreux coups.

Publicité

Il serait ressorti blessé « à la tête, au visage, au genou et à un doigt » . Les assaillants auraient aussi insulté le président, la Première dame et toute la famille Trogneux pendant qu’ils s’en prenaient à la victime. C’est l’intervention de voisins qui a mis fin à l’agression.

À lire aussi : Rencontre improbable entre Elon Musk et Emmanuel Macron à l’Élysée

Un terrible amalgame

Publicité

Huit personnes ont été arrêtées après les faits. Il s’agirait notamment de manifestants bien connus de la ville. Jean-Baptiste Trogneux a été hospitalisé et a dû subir un scanner. Il a également déposé plainte et a été mis en arrêt de travail pendant huit jours.

Abonnez vous à la Newsletter TDN

D’après Le Courrier Picard, Jean-Alexandre Trogneux, le père de la victime, craignait ce type de drame depuis le passage en force de la réforme des retraites. Toutefois, il a tenu à rappeler : « La boutique ne fait pas de politique » . Il a également précisé : « Emmanuel Macron n’a aucune part dans notre commerce » . Pour lui, c’est un terrible « amalgame » .

Le commerce subissait déjà un appel au boycott de ses produits depuis quelque temps. La Première Dame, aurait, selon l’AFP, dénoncé « la lâcheté, la bêtise et la violence » des agresseurs de son petit-neveu.

Publicité

À lire aussi : Emmanuel Macron au plus mal : cette menace qui pèse sur lui

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.