Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Brigitte Macron : Deux condamnations dans l’affaire Jean-Michel Trogneux, quelles peines ?

Publié par Fanny Jacob le 15 Fév 2023 à 15:06
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo

Cela fait maintenant plusieurs mois que Brigitte Macron fait face à une rumeur qui dit qu’elle serait en réalité un homme, que sa véritable identité serait en fait celle de son propre frère Jean-Michel Trogneux. Sur Twitter, il y a carrément des communautés qui se sont formées pour enquêter sur cette affaire et pour relayer l’information. Parmi les personnes qui ont contribué à faire de cette affaire un sujet national, il y avait notamment une journaliste indépendante et une médium. Les deux femmes viennent justement d’être condamnées en justice pour diffamation.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Brigitte Macron serait finalement son frère ? Cette fake news affole les réseaux sociaux

Brigitte Macron, un homme ? Retour sur l’affaire Jean-Michel Trogneux

Jugées pour des faits d’atteinte à la vie privée, atteinte au droit de la personnalité et violation du droit à l’image, les deux femmes inculpées dans l’affaire Jean-Michel Trogneux viennent d’être condamnées par la justice. Attaquées par un couple pour qui l’affaire a fait du tort, la « journaliste indépendante » et la médium font partie des personnes qui ont lancé la rumeur selon laquelle Brigitte Macron serait en fait son frère depuis le début.

La suite après cette publicité

Pour rappel des faits, la médium avait mené une interview diffusée sur YouTube auprès d’une journaliste indépendante autoproclamée en novembre 2021. Dans cet entretien, la journaliste avait affirmé que Brigitte Macron était une personne transgenre. Elle disait notamment qu’elle était née sous le nom de son frère, Jean-Michel Trogneux.

D’après elle, Brigitte Macron et Jean-Michel Trogneux ne seraient alors qu’une seule et même personne. Selon la journaliste, Brigitte ne pourrait donc pas être la mère de ses enfants nés entre 1975 et 1984. Mais qui serait leur mère alors ? Selon l’accusée, ce serait donc Catherine Auzière, la tante de Brigitte Macron.

Jean-Michel Trogneux brigitte macron (2)

À lire aussi : #JeanMichelTrogneux : le hashtag de retour sur Twitter pour « emmerder Macron »

La suite après cette publicité

La journaliste indépendante et la médium condamnées en justice

Alors, forcément, lorsque l’affaire Jean-Michel Trogneux a explosé sur les réseaux, Catherine Auzière et son époux Jean-Louis ont directement été touchés. L’oncle et la tante par alliance de Brigitte étaient des victimes collatérales. Ce sont eux qui ont porté plainte contre les deux femmes. Brigitte Macron, elle, s’est portée partie civile.

Le verdict du procès des deux femmes a été rendu ce mardi 14 février 2023. Et les deux femmes ont effectivement été condamnées par le tribunal de Lisieux (Calvados), malgré leur absence au procès. D’après nombre de nos confrères, elles devront verser 3 000 € à chacun. Mais aussi 2 000 € pour leurs frais d’avocats. 2 000 € d’amende s’ajoutent pour chacune.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Emmanuel et Brigitte Macron : le président explique pourquoi ils n’ont pas d’enfants ensemble !