Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

À 36 ans, ce pompier met fin à ses jours en sautant… d’une grande échelle

Publié par La rédaction le 03 Sep 2022 à 19:17

C’est un véritable drame qui vient de frapper le milieu des pompiers. Près de Nancy, l’un d’eux, âgé de 36 ans, s’est malheureusement donné la mort il y a quelques jours. Pire encore, c’est du haut d’une grande échelle d’un camion de service qu’il a mis fin à ses jours, sautant et chutant alors de plusieurs mètres de haut. Ce pompier laisse derrière lui un jeune enfant de seulement 4 ans…

À Nancy, un pompier se suicide du haut d’une échelle

La chute lui aura malheureusement été fatale. Ce mercredi 31 août, un pompier volontaire officiant à quelques kilomètres de la célèbre ville de Nancy est décédé. Si la disparition des professionnels du milieu des secours dans l’exercice de leurs fonctions peut arriver, pour cette victime, la réalité est toute autre. Et pour cause… L’homme, âgé de 36 ans, s’est tragiquement suicidé.

Selon les premières informations de l’enquête lancée, c’est à proximité d’un camion de service que ce pompier aurait été retrouvé. Son corps gisait, sans vie, sur le sol… Mais que s’est-il bien passé ? Le père de famille, en réalité, a littéralement sauté du haut de la grande échelle du camion. Une chute de plusieurs mètres qui, forcément, lui a été mortellement fatale…

pompier suicide echelle camion

Visé par une plainte par sa compagne

Si comprendre le pourquoi du comment d’un tel geste relève de l’exploit, la réponse pourrait être déjà toute trouvée. En effet, le pompier qui s’est donné la mort était dernièrement visé par une plainte. Et non pas n’importe laquelle… Son épouse, elle-même, l’avait pointé du doigt pour des violences conjugales. Son rendez-vous au commissariat avait lieu le 1er septembre.

Malheureusement, le pompier a préféré se donner la mort la veille au soir. Derrière lui, l’homme laisse un enfant à peine âgé de 4 ans. Le syndicat des pompiers de sa région lui a d’ailleurs rendu hommage. Pour autant, les soupçons de violences conjugales ne seront, eux, jamais élucidés…

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.