Publicité
Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

« Tuez-le ! C’est un sale chien de flic ! » : Un policier violemment attaqué

Publié par Sacha Jouanne le 30 Avr 2021 à 13:42

Ce lundi 26 avril, un agent de police a été victime d’une violence extrême perpétuée par une vingtaine d’individus dans la ville de Bagnolet en Seine-Saint-Denis. Sur place pour une opération anti-stupéfiants, les contrôles ont dégénéré. Une enquête a été ouverte pour retrouver les agresseurs de ce policier.

violence-police-bagnolet

>>> A lire aussi : Qui est Stéphanie M., la fonctionnaire de police assassinée ce vendredi 23 avril ?

Un policier victime d’une rare violence

Un policier, âgé de 32 ans, a subi de nombreuses violences, ce lundi 26 avril, dans la ville de Bagnolet (Seine-Saint-Denis). Cet agent du Groupe de soutien opérationnel de Paris s’est rendu en civil avec d’autres collègues dans la cité de la Capsulerie. Leur venue était motivée par une opération anti-stupéfiants. Selon Le Figaro, ce quartier serait « un gros point de deal » .

Cet agent de police était présent sur les lieux afin de venir en aide à ses camarades lors des contrôles. Tout d’un coup, un suspect a pris la fuite. Alors le fonctionnaire décide de le poursuivre à bord de son scooter. Il s’est alors peu à peu enfoncé dans la cité de la Capsulerie. Plusieurs individus se seraient alors montré hostiles envers lui avec des menaces. « Fumez-le ! Tuez-le ! C’est un sale chien de flic ! » , aurait prononcé un homme sur les lieux selon le policier.

Une enquête a été ouverte pour retrouver les agresseurs

C’est à ce moment-là que la situation aurait dégénéré. L’agent de police va alors subir une très grosse violence. « Je me faisais lyncher au sol. Je continue à recevoir des coups de pied type penalty pleine tête, je ne suis protégé que par mon casque de moto » , aurait déclaré le policier dans son procès-verbal, avant d’ajouter. « Ma tête faisait des allers-retours gauche-droite sous la violence des coups et j’entends encore on va te fumer, on va te crever, sale fils de p****, sale keuf » .

Heureusement quelques minutes après, la Compagnie de Sécurisation et d’Intervention de Seine-Saint-Denis (CSI 93) est intervenue sur les lieux pour mettre à l’abri leur collègue. Le policier a rapidement été hospitalisé car il souffrait de plaies au visage, de migraines et de douleurs aux genoux et aux mains.

En conséquence, une enquête a été ouverte par le parquet de Bobigny dans le but de remettre la main sur les agresseurs. C’est le commissariat de Bagnolet qui sera en charge de cette enquête. Pour le moment, deux suspects ont été interpellés et placés en garde à vue.

>>> A lire aussi : Tourcoing : nouvelle nuit de violences entre les jeunes et les forces de police… (VIDEO)

Source : Le Figaro
0