Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Le voyeur des piscines : avec ses pratiques douteuses, cet homme terrorisait les piscines municipales

Publié par Elodie Gros-Désir le 10 Juil 2020 à 21:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Un homme de 47 ans a été jugé au tribunal de Quimper ce mercredi, pour des faits de voyeurisme survenus dans les vestiaires d’une piscine. Il a été signalé le 20 novembre dernier par deux adolescentes de 14 ans qui l’avaient surpris en train de les observer. Jusqu’à la date du procès il avait interdiction de se rendre dans les campings et les piscines si elles venaient à rouvrir.

le voyeurs des piscines

A lire aussi: Atroce : pour avoir filmé l’entrejambe d’une fillette de 2 ans, cet homme de 46 ans écope d’une peine ridiculement faible

Deux adolescentes surprennent le voyeur

Le 20 novembre dernier, deux adolescentes de 14 ans ont eu la frayeur de leur vie. Alors qu’elles étaient en train de changer dans les vestiaires de la piscine, elles ont surpris le quadragénaire en train de les observer. Il avait placé son œil au niveau d’un trou de la cloison et les regardait se déshabiller. Elles ont immédiatement signalé le comportement du voyeur à leurs parents. Les deux jeunes filles le soupçonnaient également d’avoir tenté de les prendre en photo à leur insu.

Entendu par les gendarmes, il avait nié les faits. L’homme de 47 ans était donc reparti sans qu’aucune charge ne soit retenue contre lui. Cependant, le procureur avait demandé à ce que son ordinateur soit consulté afin de s’assurer que l’homme ne représentait pas de danger.

1 an de prison avec sursis

Après analyse des contenus de l’appareil, les autorités ont mis la main sur des preuves accablantes. Plusieurs clichés pris à travers les interstices des cloisons des vestiaires ont été retrouvés. Le voyeur se rendait régulièrement aux piscines de Fesnant et Pont-l’Abbé. Parmi les victimes, les agents de police ont effectivement identifié les deux adolescentes qui l’avaient repéré. Certaines photos remontent à 2019 mais d’autres clichés datant de 2016 ont également été exhumés.

Au cours du procès, le suspect a reconnu les faits. Il a été condamné à 1 an de prison avec sursis avec obligation de soins. Il devra indemniser les victimes de 300 euros chacune. Le quadragénaire aura l’interdiction de fréquenter les piscines durant une période de 5 ans.

A lire aussi: Ce masseur voyeur cachait des caméras quand il massait des femmes presque nues

Source: Le Télégramme

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER