Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Ce rappeur défendait la France et la police : il a reçu des menaces de mort (vidéo)

Publié par Mia le 18 Juin 2022 à 4:22

L’univers du rap français est si vaste qu’il y en a pour tous les goûts. Des artistes aux influences différents, aux personnalités singulières, parmi eux se cachent quelques rappeurs qui aiment la police et la France malgré tout. Plutôt étonnant, nous avons plus l’habitude d’entendre des insultes envers les policiers ou des dénonciations des injustices en France. En tout cas, le rappeur Kaotik747 défend la police, et pour ses valeurs, il a reçu de nombreuses menaces de mort sur internet. Notamment des menaces envers ses enfants.

Le rappeur Kaotik747 reçoit des menaces pour être pro-police

Qui est votre rappeur préféré ? De notre côté, c’est certainement le duo Bigflo et Oli. Ou, peut-être bien Orelsan. Ou bien Vald. Enfin, dans tous les cas, tous les rappeurs méritent d’être écoutés et respectés pour leur travail. Comme c’est le cas pour l’artiste Kaotik747 qui a subi les dommages du succès. Invité sur le plateau de « Morandini Live » , le rappeur affirme avoir reçu des menaces de mort à son encontre. Mais aussi à l’encontre de ses propres enfants. La raison de cette haine ? Kaotik747 ne se cache pas d’être un fervent défenseur des forces de l’ordre et du patrimoine français.

« Il y a eu des menaces sur mes enfants. J’ai vraiment du mal avec tout ça. Depuis le début, je me bats pour le vivre ensemble. À aucun moment, j’ai manqué de respect. Quand je suis allé remettre mon livre (intitulé « Rappeur et Républicain », ndlr) à la police et que j’ai posté un message sur Twitter à destination de Jean-Luc Mélenchon, ça a fait un buzz. Certaines personnes m’ont insulté de nazi et de fasciste.

[…] Le jour où certaines personnes critiquant la police ouvertement auront besoin des policiers, là on se rendra compte de l’importance de ces hommes et de ces femmes portant cet uniforme. Je suis fier de les présenter, je suis fier de faire ce que je fais aujourd’hui. Ce que je trouve dégueulasse, c’est qu’on est une minorité d’artistes à défendre des gens qui viendront sauver notre vie tôt ou tard » , a-t-il déclaré chez Morandini.

Aimer la France, c’est contraire au rap ? On ne croit pas

Au contraire de Booba, le rappeur ne profère pas de menaces à tout va. Il tente de rester diplomate et de sauvegarder ses valeurs profondes. C’est d’ailleurs pour cela que Kaotik747 a sorti un livre intitulé Rappeur et Républicain afin de montrer qu’aimer la France, la police et faire du rap, c’est possible. Mais, apparemment, certains ne l’entendent pas de cette oreille et préfèrent qu’on critique la France dans ce type de musique.

« Du moment, où on revendique être pro policiers, pro pompiers, pro institutions, ça cause des soucis au niveau du rap et de la vie privée. Je suis extrêmement fier de ce que je fais. Je suis pro humain » , a précisé le rappeur. Selon lui, sa musique s’apparente à un « rap humain » et forcément les menaces envers lui ou sa famille sont intolérables.

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.