Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

L’incroyable sang-froid d’un professeur américain face à un lycéen armé d’un fusil (vidéo)

Publié par Maxime le 21 Oct 2019 à 17:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La séquence fait froid dans le dos. Keanon Lowe, un professeur de sport et entraîneur de football américain dans un lycée de Portland, a fait preuve d’un incroyable sang-froid le 17 mai dernier, dans son établissement.

Sur une séquence dévoilée samedi dernier par la chaîne américaine ABC, que vous pouvez retrouver ci-dessus, on l’aperçoit parvenir à raisonner un étudiant armé, qui projetait de mettre fin à ses jours dans l’enceinte de l’établissement, en le prenant dans ses bras.

>>>À lire aussi : Etats-Unis : face à une élève insolente, un professeur perd patience et devient très violent ! (vidéo)

Le professeur prend dans ses bras le lycéen armé

Les images filmées par les caméras de surveillance suffisent pour retranscrire l’intensité de la scène. On découvre alors Keanon Lowe sortir dans un couloir de la Parkrose High School, tenant dans la main une arme à feu qu’il venait de prendre des mains d’un élève en proie à des problèmes de santé mentale.

Ce dernier le poursuit alors et tente de récupérer son fusil pour mettre fin à ses jours. Plein de sang-froid, le professeur parvient à transmettre l’arme à un collègue et se retourne alors pour prendre l’élève dépressif dans ses bras pour le calmer. Les deux hommes restent enlacés pendant plusieurs secondes. Le jeune homme, Angel Granados-Diaz, finit par retrouver ses esprits dans les bras de son professeur, dans un instant chargé d’émotion.

>>>À lire aussi : Un instituteur humilie une petite fille devant toute la classe et elle répond de la meilleure façon qui soit ! (vidéo)

Abonnez vous à la Newsletter TDN

L’arme était chargée avec une seule cartouche

Si certains médias avancent qu’Angel Granados-Diaz projetait de perpétrer une tuerie de masse dans l’établissement, le fusil n’était en réalité chargé que d’une seule cartouche. « J’ai vu son regard, ses yeux. J’ai regardé l’arme, j’ai vu qu’elle n’était pas factice et l’instinct a pris le dessus » témoigne Keanon Lowe auprès d’ABC.

« J’ai mis mes mains sur l’arme, il avait les siennes dessus. Les autres élèves, paniqués, sont sortis en catastrophe de la classe. À ce moment-là, j’ai ressenti de la compassion pour lui. Bien souvent, particulièrement quand tu es jeune, tu ne te rends pas compte de ce que tu fais jusqu’au moment où ça se termine. C’était un moment émouvant pour moi et pour lui. Je lui ai dit que j’étais là pour le sauver. » L’adolescent a été arrêté quelques minutes plus tard par la police. Il a reçu une mise à l’épreuve de 36 mois le 10 octobre dernier.

>>>À lire aussi : Humiliée par son professeur à cause de ses règles, une écolière de 14 ans se suicide