Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Panique : Le « vampire » de Nanterre s’est échappé de l’hôpital psychiatrique

Publié par Justine le 11 Mai 2021 à 11:18
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Jean-Pierre R., surnommé le « vampire » de Nanterre s’est échappé de l’hôpital psychiatrique ce jeudi 6 mai. Interné pendant près de 17 ans après avoir commis un meurtre en 2004, l’homme s’est envolé au moment de la « prise de médicaments ».

La suite après cette publicité
Le "vampire" de Nanterre s'est échappé

>>> À lire aussi : Le Vampire de Brooklyn, l’ogresse polyglotte, le monstre de Milwaukee : Ces tueurs en série étaient aussi cannibales

Le « vampire » de Nanterre s’est échappé

La suite après cette vidéo

Âgé d’une quarantaine d’années, le « vampire » de Nanterre a faussé compagnie au personnel de l’hôpital psychiatrique Max-Fourestier au moment de la « prise de médicaments ». Interné suite au meurtre de Rémy M., 20 ans, dans la nuit du 3 octobre 2004. À l’époque âgé de 23 ans, Jean-Pierre R. alors assis sur un banc aux abords de la gare de Nanterre, il bondit sur Rémy et le poignarde à la gorge, la bouche et à l’arrière du crâne.

La suite après cette publicité

Des témoins assurent l’avoir vu boire le sang de sa victime, d’où le surnom de vampire. Immédiatement arrêté et placé en détention, les expertises psychiatriques ont révélé qu’il est atteint de schizophrénie et par conséquent à l’abolition du discernement de l’accusé au moment des faits.

>>> À lire aussi : La maison des vampires : découvrez ce manoir gothique qui fait trembler les internautes !

Le profil du « vampire » de Nanterre

La suite après cette publicité

Suite à sa disparition, une enquête pour « fugue » et « disparition inquiétante » a été lancée que samedi. Mais tout se complique : « Il n’a aucun point de chute, ni famille ni amis en France » a affirmé un haut gradé de la police des Hauts-de-Seine.

Par ailleurs, après avoir passé 17 ans enfermé, le « vampire » de Nanterre n’a aucun repère et son comportement reste des plus agressifs envers les autres. Après de longues recherches, l’homme a été retrouvé 4 jours après dans un hôtel du 18e arrondissement de Paris.

>>> À lire aussi : Disparitions inquiétantes : Un tueur en série sévirait-il sur le territoire français ?

La suite après cette publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.