Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Le Vampire de Brooklyn, l’ogresse polyglotte, le monstre de Milwaukee : Ces tueurs en série étaient aussi cannibales

Publié par Mélanie le 14 Avr 2021 à 15:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le Tribunal du Net est parti à la recherche des tueurs cannibales qui ont marqué l’Histoire par leur violence extrême. Ames sensibles s’abstenir

Albert Fish

Surnommé le « Vampire de Brooklyn » , Albert Fish est tueur en série et cannibale américain né le 19 mai 1870 à Washington. Issu d’une famille de quatre enfants, ce dernier a été placé à l’orphelinat à la mort de son père car sa mère ne pouvait plus s’occuper de lui. Agé de 12 ans, Albert Fish fait la rencontre d’un jeune télégraphe qui lui raconte ses aventures sexuelles dans les maisons closes. Le couple s’adonne à des pratiques sexuelles telles que l’ondinisme ou encore la coprophilie. En 1890, il s’installe à New York, c’est alors qu’il commence à agresser sexuellement de jeunes garçons. Il se marie en 1898 avec une femme prénommée Anna avec qui il aura six enfants.

Un jour, l’un de ses amants l’a emmené dans un musée de cire où il vit un pénis disséqué. C’est à ce moment précis qu’il a développé un intérêt morbide pour la castration. Habitué des bordels où il pouvait régulièrement être battu et fouetté, Albert Fish tente de castrer une personne défiante avec qui il avait une relation. Mais ce dernier n’est pas allé jusqu’au bout et s’est enfui car il a eu pitié de sa victime qui hurlait de douleurs. Sa femme le quitte en 1917. Agé de 55 ans, Albert Fish commence à entendre des voix, plus précisément celle de Dieu qui lui ordonne de mutiler et tuer des jeunes garçons.

Durant la plus grande partie de son existence, Albert Fish s’est livré à diverses pratiques sexuelles, telles que le cannibalisme, le voyeurisme, le sadisme, le masochisme, le fétichisme, la flagellation active, la zoophilie, la prostitution, et même l’autocastration, la pédophilie, l’ondinisme ou encore la coprophilie.

Jeffrey Dahmer

Surnommé le monstre de Milwaukee, Jeffrey Dahmer est sans aucun doute l’un des pires tueurs en série de l’histoire des Etats-Unis. Jeffrey Dahmer est né le 21 mai 1960 dans l’état du Wisconsin. Durant son enfance, Jeffrey se renferme et se met à mutiler des animaux. Il les démembre et conserve leur os. C’est à l’adolescence qu’il découvre son homosexualité et qu’il commence à fantasmer de violer des hommes.

Il vient tout juste d’être diplômé du lycée quand il tue sa première victime : Steven Mark Hicks. Il l’étrangle, se masturbe sur son corps et finit par le démembrer et l’enterrer. Jeffrey part à l’armée entre juillet 1979 et mars 1981. Lors de son service en Allemagne, il abusera deux hommes. A son retour, ce dernier côtoie les bars gays et saunas afin de repérer ses prochaines victimes. En 1985,  il commet son second meurtre : Steven Tuomi, 25 ans. A partir de ce moment, les meurtres ne cessent de s’accumuler. A ces meurtres s’ajoute des actes de nécrophilie et de cannibalisme.

Le 27 mai 1991, Konerak Sinthasomphone parvient à s’échapper vivant des griffes de son ravisseur. L’adolescent âgé de 14 ans est retrouvé ensanglanté dans la rue par deux jeunes femmes. Pour se justifier auprès des autorités, le tueur prétexte une dispute de couple et est autorisé à repartir avec lui, alors que Konerak est mineur et qu’il ne parle pas un mot d’anglais. Matt TurnerJeremiah WeinbergerOliver Lacy ou Joseph Brandehoft seront tués l’été suivant.

En 1992, il est condamné à 957 ans de prison pour 17 meurtres. Il avouera lors de ses entretiens avoir ciblé des hommes afro-américains et asiatiques car il savait que leurs disparitions alerteraient moins les autorités. Mais le tueur en série sera tué le 28 novembre 1994 par un codétenu.

Votre article continue en page 2. Cliquez sur « Page suivante » pour découvrir les autres tueurs cannibales.

0